Sacrée croissance !

Est-ce que « plus, plus plus » est synonyme de « mieux, mieux, mieux »?

Voici à ce sujet le très intéressant documentaire de Marie-Monique Robin « Sacrée croissance », suivi du résumé de son livre en complément au documentaire..

livreNous sommes en 2034 : désormais journaliste et réalisatrice retraitée, Marie-Monique Robin rédige ce livre, qui raconte comment les humains ont réussi, vingt ans plus tôt, à éviter l’effondrement de leur civilisation. Cela grâce à un étonnant sursaut collectif sur venu le 14 avril 2014, après la publication du cinquième rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), annonçant les terribles catastrophes provoquées par le réchauffement climatique. Un sursaut relayé politiquement à l’échelle mondiale grâce à… François Hollande, qui avait soudain compris l’absurdité mortifère d’une course après l’« Arlésienne de la croissance »…
Une uchronie prospective, donc. Mais qui restitue d’abord, de façon remarquablement pédagogique, les enchaînements ayant conduit, au XXe siècle, à ériger en dogme absolu l’idéologie de la croissance économique. Révélant des épisodes méconnus de cette histoire, Marie-Monique Robin s’appuie notamment sur les analyses des économistes hétérodoxes interrogés pour son documentaire Sacrée Croissance ! (Arte, novembre 2014). Elle montre ensuite comment l’« intoxication de la croissance » a conduit au « grand gâchis » du début du XXIe siècle : épuisement des énergies fossiles et des minerais, crise alimentaire, financière et sociale, menace d’un krach écologique et d’une sixième extinction des espèces…
Surtout, elle raconte comment, dès cette époque, se multipliaient partout les initiatives très concrètes de « lanceurs d’avenir » préoccupés par le futur de leurs enfants : experts ou acteurs de terrain, dessinant la voie vers une société durable et plus équitable, en matière de production alimentaire (agriculture urbaine), d’énergie (villes en transition) et d’argent (monnaies locales et nouveaux indicateurs de richesse).
Un livre optimiste, qui démontre que, contrairement à certains discours ambiants, nous avons en main toutes les clés pour engager l’indispensable transition vers la société postcroissance.

Toutarmonie

Publicités

3 Comments

Add yours →

  1. Le problème est complexe car si on réduit la croissance, on réduit la consommation, et on fabrique des chômeurs, donc tout le jeu en ce moment est de relancer la croissance pour réduire le chômage, et donc tout l’enjeu maintenant va être de partager le travail pour ne mettre personne sur le bord du chemin et diminuer la croissance pour mieux vivre dans un monde moins pollué et donnera à manger à tous.
    C’est à mon avis le défi des années à venir, voire du siècle de partager le travail et les ressources, cela suppose d’être plus fraternel entre toutes les nations ce qui n’est pas gagné d’avance

    • Ça veut surtout dire qu’il est temps pour les gens de réfléchir à leur consommation, et changer leurs façons de faire. (Grosse maison, plusieurs véhicules changés aux 5 ans, motoneige récréative, gros bateau, 2 ou 3 téléviseurs, gaspillage d’énergie, gros chalet… ) Le changement passe par des prises de conscience et ensuite, on se doit d’agir dans notre communauté. Il y a tant à faire!

      • un changement de confort de vie est quelque chose qui ne se fera pas vite, pour y arriver faut faire peur aux gens, parler de la fin du monde, autrement c’est du chacun pour soi, « après moi le déluge » …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :