Merveilleuse découverte : Les luttes fécondes

Une de mes résolutions de l’année était de me remettre à lire. J’en ai fini avec les « j’aime lire, mais je n’ai plus le temps!« . Je le prends ce temps et cela me fait le plus grand bien. J’en suis à lire mon 6e livre, dont je vous parlerai une autre fois.

Le weekend dernier, j’ai lu d’une traite un petit bijou de livre. Une formidable découverte qui m’a fait un bien fou. Je me suis installée dans mon hamac face à la fenêtre qui donne sur le forêt et j’ai vraiment dévoré ce livre.

Vous vous souvenez que le 11 décembre dernier, je vous parlais d’une jeune députée qui assiste aux assemblées vêtue comme elle le ferait pour aller prendre un café avec ses amis? Je ne suis pas une fan de politique, parce que je trouve que le pouvoir semble corrompre tout le monde. Plus ça change et plus c’est pareil. Par contre, quand j’ai entendu parlé de l’audace de cette Catherine Dorion, cela a agréablement attiré mon attention. Puis un soir, alors que je parcourais le site d’une librairie en ligne, en préparation d’une virée à Montréal, je suis tombée sur son livre « Les luttes fécondes ».  Je ne savais pas qu’elle écrivait. Une voix en moi disait très fort « tu dois lire ce livre ». J’ai ensuite lu le résumé qui disait ceci (voir la photo) :

img_9438-1

Il n’en fallait pas davantage pour que je mette ce livre au sommet de ma liste de livres à me procurer. Je revins donc avec 4 livres, dont celui-ci. Je l’ai tellement aimé que je ne sais pas ce qui me retient d’en offrir à tous mes proches! Qu’il est rafraîchissant de lire les propos de cette jeune politicienne (qui n’était pas députée au moment de publier ce livre). Elle déborde d’authenticité et d’audace. Un petit livre de 110 pages qui se savoure. Elle fait un parallèle entre le couple et la politique. Brillant! Elle se dévoile, se livre et ses mots se transforment en poésie à mes oreilles. Lire son livre, c’est comme de trouver une source d’eau en plein désert. Non, je n’exagère pas.

Elle parle avec son cœur.

« La passion n’est pas un cheval fou. C’est un oiseau migrateur avec sa boussole inscrite au fond de lui, qui lui vient du fond des âges. Pourtant, on le lui fait que peu confiance »

René Lévesque peut aller se r’habiller! Catherine Dorion dépasse à mes yeux tous les autres politiciens. Quelle dirigeante extraordinaire elle fera, car je ne peux imaginer cette femme ne pas continuer à s’impliquer pour que changent les choses. Quand les gens la connaîtrons mieux, ils l’adorerons assurément. Particulièrement la génération qui en a assez de vivre avec des œillères.

« Il me semble pourtant que nous n’avons pas grand-chose à perdre. Nous allons mourir dans quelques dizaines d’années. Quelle est cette force qui nous garde immobiles, alors que nous n’avons qu’une seule minute dans cet immense champ?« 

img_9311

Je me retiens de vous écrire d’autres citations savoureuses, ainsi que tout le texte de la page 102, parce que je vous encourage à vous le procurer ce livre. Faites-vous ce cadeau. Au pire, vous vous direz que vous n’êtes pas seule à voir les choses ainsi. Au mieux, il ouvrira des portes en vous… Qu’avez-vous à perdre?

Bientôt, je vous parlerai d’un livre assez particulier que je lis en ce moment. Il fut écrit en 1845… son auteur s’est abstrait du monde pour se retrouver lui-même. Il est allé vivre au fin fond du bois où il y a construit sa maison (lui-même). S’il voyait ce qu’est devenu le monde, il se revirerait dans sa tombe!

Toutarmonie

Publicités

Le bonheur selon Frédéric Lenoir

Je partage avec vous cette superbe entrevue de 2015 à l’émission tout le monde en parle avec Frédéric Lenoir. Un petit bijou d’entrevue. Il explique merveilleusement bien ce qu’est le bonheur.

Toutarmonie

Le livre du changement!

IMG_6410À défaut de pouvoir visionner le documentaire « DEMAIN, LE FILM », car il n’est toujours pas disponible au Québec, je me suis offert le livre le 1er février dernier, dès sa sortie. Il n’y avait qu’un seul exemplaire à la petite librairie où je suis allée, et bien qu’il apparaissait sur leur inventaire informatique, ils ne le trouvaient pas en rayon! La dame l’a cherché un bout de temps, alors que je cherchais également de mon côté. Je devais avoir l’air bien déterminée, car un autre commis s’est joint à nous pour essayer de trouver où s’était égaré le livre que je cherchais. J’allais abandonner lorsque la dame est revenue, toute souriante en disant « Je l’ai trouvé! »

J’en suis très heureuse d’ailleurs, car ce livre a profondément inspiré mes nuits de février puisque j’en savourais un bout chaque soir. Ce que je lisais m’accompagnait tout au long des journées. Je trimballais mon livre partout avec moi, n’hésitant pas à en parler à ceux que je rencontrais. Ma copie est pleine de passages surlignés en jaune. Ma fille m’a dit en riant, « On dirait que tu te promènes avec une bible!!! » C’est ça, prêchons la bonne nouvelle…. ah!ah!ah! Notre religion étant la vie, tout simplement.

La situation du monde et l’état critique de la planète, je les connaissais. Cela dit, la manière concise dont l’auteur, Cyril Dion, en parle exprime bien l’urgence, pour nous tous, de passer à l’action. Nous y sommes déjà…

Tous les exemples présentés sont des gens qui font les choses autrement afin d’apporter des solutions aux problèmes actuels, lesquels sont très énergisants. Parfois ce sont des groupes, ou des villes, ou même un pays. Ça donne envie de s’activer sur le champ pour apporter notre contribution à ce défi énorme. Tous ces gens qui œuvrent solidairement… tous ces gens « normaux » qui un jour en ont eu assez d’attendre après les autres… Si vous attendez encore, alors courrez vite vous procurer ce livre. Il aura un effet « coup de pied au c… » dont nous avons tous besoin! Il y a tant à faire!

Si les gens mettaient autant de temps et d’argent à faire des films sur l’ingéniosité des gens qui trouvent des solutions, ou sur des films dont l’histoire est positive pour la collectivité, au lieu de le faire pour des histoires de fin du monde, de consommation abusive et de guerres, ce serait génial! Heureusement, des gens comme les auteurs de « Demain », « En quête de sens », « Unity »… le font déjà. Rien qu’à voir le succès du documentaire « Demain » qui a même gagné un César, pour comprendre que ce genre de films correspond à un besoin. Les gens veulent de l’espoir! Nous avons tous besoin de partager les solutions afin qu’elles fassent le tour du globe en inspirant d’autres idées en chemin.

L’auteur a même eu la brillante idée de publier également un autre livre dédié aux enfants. Quelle merveilleuse idée! Je ne l’ai pas lu, mais je n’hésiterais pas à l’offrir en cadeau.

Il se passe quelque chose, c’est évident! Une énergie invisible pousse très fort afin de faire bouger les peuples. Les gens se mobilisent. L’heure n’est plus à se mettre la tête dans le sable. Si vous ne savez pas par où commencer, lisez ce livre. N’hésitez pas à faire comme moi en surlignant les passages plus importants. Prêtez-le, offrez-le… et surtout, en le lisant, donnez-vous le temps d’entendre ce qui monte. Créer, ça commence par écouter ce qui vient de l’intérieur.

Je suis très heureuse finalement que le film ne soit pas encore disponible ici. Aussi bon soit-il, il est facile de passer à autre chose 24 heures plus tard après un visionnement. Avec le livre, je peux le lire, le relire… en discuter… aller en lire plus sur le web…  et poursuivre la lecture à nouveau. Je peux ajouter des notes. Je peux le prêter et le laisser traîner sur ma table de chevet afin d’y revenir souvent. Donc excellent complément au documentaire!

Bonne lecture et n’hésitez pas à venir me partager vos commentaires!

Toutarmonie

Vidéo

Légende des créatures vivant sous l’eau

Voici une courte vidéo d’une partie de la fable qu’on retrouve en préface de l’excellent livre de Richard Bach intitulé « Illusions ». C’est une métaphore évidemment, mais c’en est une excellente. Le texte (en anglais seulement, désolée) est lu par l’auteur.

Toutarmonie

No Steak

no steak livreNon, ce n’est pas le titre d’un livre en anglais! Vous connaissez l’attirance des Français pour les mots anglophones… C’est Aymeric Caron, connu en France pour son travail de journaliste, qui vient d’écrire ce livre qui parle de végétarisme. Il est présentement ici au Québec pour promouvoir NO STEAK. Je l’ai entendu en entrevue dans mon auto, à Radio-Canada, ce qui m’a donné envie de lire son essai et je viens de visionner une de ses entrevues télévisées sur le web sur le plateau de Pénélope McQuade. (Si vous cliquez sur les liens, vous devriez pouvoir entendre ou visionner les entrevues en question, sauf peut-être si vous vivez hors Canada…)

AymericCaronJ’aime sa cohérence à cet auteur et sa manière de répondre patiemment à des questions pas toujours cohérentes. Il vient souvent au Québec (pour des raisons personnelles, hey oui, il semble amoureux d’une québécoise) et il expliquait qu’ici, le végétarisme est plus présent qu’en France. Il est facile de trouver des restaurants végétariens maintenant au Québec, alors qu’en France, c’est encore quelque chose de marginal. Que les gens sont plus ouverts… tant mieux pour nous, mais il reste encore beaucoup de travail à faire, ça je le confirme!

Je n’ai pas encore lu ce livre, mais il est sur ma liste de livres à acquérir prochainement. Pénélope McQuade a fait sourire tout le monde car elle a terminé l’entrevue en soulignant que dans le livre, il est mention d’une étude sérieuse voulant que les végétariens soient plus portés sur le sexe oral!!!!!!!Je sens que certains hommes se mettront peut-être à voir les végétariennes autrement que comme des extra-terrestres!!! 😉

Page Facebook de Aymeric Caron

Entrevue vidéo avec Aymeric Caron sur France 2

Vous pouvez en lire davantage sur le site du Point.fr

Toutarmonie

Il aurait bientôt 113 ans!

Saint-Exupery_portrait

Vous le reconnaissez? Non?

C’est Antoine de St-Exupéry. Né le 29 juin 1900. Nous connaissons davantage ses dessins illustrant le célèbre Petit Prince. Ce petit prince venue d’une autre planète… un Petit Prince extra-terrestre finalement!

le petit prince

Je parie qu’il ne se doutait pas à quel point son Petit Prince deviendrait célèbre, et qu’il traverserait les époques avec autant d’aisance! Un an après avoir publié le Petit Prince, St-Exupéry disparaît en 1944 en mer avec son avion. On le considéra comme étant mort. Plus tard, on a retrouvé des débris dans le fond de la mer, mais lui, jamais! Il nous est permis de penser que St-Exupéry n’est pas mort, et qu’il est quelque part sur une autre planète, avec son petit prince… et nos autres amis extras!

Fermez les yeux, et écoutez à nouveau ce conte éternel… (fermez les yeux pour de vrai car pour une raison que j’ignore, le visuel sera le même tout au long, soit cette image du petit prince qui sautille comme un mauvais film!)

Partie 1

Partie 2

Toutarmonie

Un magazine sain… pour une maison saine!

maison saine

J’en ai déjà parlé dans un de mes blogues, mais j’en reparle aujourd’hui car le magazine de la maison saine offre une intéressante promotion actuellement. C’est un magazine qui parle également de bio, de santé, et de ce que vous n’entendrez pas nécessairement à la télé…

Vous pouvez même recevoir votre magazine électroniquement, donc sans gaspillage de papier, ou un CD-rom contenant toutes les archives des numéros précédents de 1994 à 2012!

Voici leur promo durant les Fêtes:

Vous pouvez visiter leur site web en cliquant ICI.

Toutarmonie

Un livre qui fait du bien

Voici un livre qui, s’il ne vous apprends rien, vous fera quand même du bien, parce qu’il viendra vous confirmer que vous n’êtes pas seuls de votre espèce! Je l’ai lu d’une traite hier, tant ces propos faisaient écho en moi. Je trouve il explique très bien certaines transformations et prises de conscience. Lui s’est retrouvé en Thaïlande, moi c’était en Indonésie…

Mais de telles prises de conscience peuvent se faire n’importe où. C’est certain que le défi est plus grand en pleine ville occidentale, mais je pense qu’une fois ces états d’être atteints, il faut arriver à les conserver où que nous soyons. Là est notre défi à tous…

Voici le dos de couverture:

Sur le chemin qui nous ramène sur notre île, mon cœur se réjouit du soleil, de la mer immense, des mouvements du voilier, des oiseaux qui nous survolent et de la beauté d’un ciel matinal parsemé de gros nuages ventrus. Le bonheur nous accompagne, il s’est accroché à moi un jour où je ne le cherchais plus vraiment, le jour où j’ai cessé de vouloir pour commencer à « être. » Lorsque l’on cherche le bonheur, il reste introuvable. Mais lorsque l’on s’approche de sa nature intérieure, de son essence, il vient alors à l’improviste et reste près de nous. Je l’ai compris lorsque j’ai franchi LA PORTE INTÉRIEURE.

Son auteur, Marc San, est né en 1953 à Sète, dans le midi de la France. Il s’intéresse très jeune à la spiritualité et de ce fait, n’a jamais cessé de rechercher la vérité: « Pourquoi sommes-nous ici bas? Quel est le but de la vie? Pourquoi tant de souffrances? » Après trente ans de recherche à travers les textes, les groupes spirituels, les arts martiaux et les voyages en Asie, il entrevoit enfin la source de la connaissance. Au cours d’un voyage intérieur, son âme lui révèle certaines vérités immuables. Depuis, il ne cherche qu’à affiner ce contact afin de ramener dans notre monde des principes pouvant être utiles à tous.

Télécharger-le gratuitement ici

Je n’ai pas lu ses autres livres, également disponibles sur son site, mais je vous laisse le lien pour y accéder ici.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai

Magnifique texte de Charlie Chaplin empreint de sagesse.


Le jour où je me suis aimé pour vrai,
j’ai compris qu’en toutes circonstances,
j’étais à la bonne place, au bon moment.
Et alors, j’ai pu me relaxer.
Aujourd’hui je sais que cela s’appelle… l’Estime de soi.

Le jour où je me suis aimé pour vrai,
j’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle
n’étaient rien d’autre qu’un signal
lorsque je vais à l’encontre de mes convictions.
Aujourd’hui je sais que cela s’appelle… l’Authenticité.

Le jour où je me suis aimé pour vrai,
J’ai cessé de vouloir une vie différente
et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive
contribue à ma croissance personnelle.
Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle…la Maturité.

Le jour où je me suis aimé pour vrai,
j’ai commencé à percevoir l’abus
dans le fait de forcer une situation ou une personne,
dans le seul but d’obtenir ce que je veux,
sachant très bien que ni la personne ni moi-même
ne sommes prêts et que ce n’est pas le moment…
Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle…le Respect.

Le jour où je me suis aimé pour vrai,
j’ai commencé à me libérer de tout ce qui n’était pas salutaire,
personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie.
Au début, ma raison appelait cela de l’égoïsme.
Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle…l’Amour propre.

Le jour où je me suis aimé pour vrai,
j’ai cessé d’avoir peur du temps libre
et j’ai arrêté de faire de grands plans,
j’ai abandonné les méga-projets du futur.
Aujourd’hui, je fais ce qui est correct, ce que j’aime
quand cela me plait et à mon rythme.
Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle… la Simplicité.

Le jour où je me suis aimé pour vrai,
j’ai cessé de chercher à avoir toujours raison,
et je me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé.
Aujourd’hui, j’ai découvert … l’Humilité.

Le jour où je me suis aimé pour vrai,
j’ai cessé de revivre le passé
et de me préoccuper de l’avenir.
Aujourd’hui, je vis au présent,
là où toute la vie se passe.
Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois.
Et cela s’appelle…la Plénitude.

Le jour où je me suis aimé pour vrai ,
j’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir.
Mais si je la mets au service de mon cœur,
elle devient une alliée très précieuse !
Tout ceci, c’est… le Savoir vivre.

Charlie Chaplin

Prendre le temps de se connecter intérieurement

Je viens de terminer l’écoute du livre de Bernard Moitessier « La longue route ». Oui! Oui! Je l’ai écouté! Depuis l’été dernier, je désirais lire ce récit de voile d’un navigateur ayant fait le tour du monde en solitaire sur son voilier « le Joshua », sans jamais trouver le temps de le faire. J’ai finalement trouvé le livre en format audio à la Grande Bibliothèque, et j’ai pu, ainsi, l’écouter tout en travaillant (créant). Un livre à conserver dans sa bibliothèque personnelle et à relire, même si vous n’êtes pas un amateur de voile.

Il parle de la vie finalement… la VRAIE vie… et tout au long de son voyage, il en vient à se connecter intérieurement suffisamment pour ne plus avoir le même regard sur le monde… il parle à son « double » qu’il surnomme affectueusement son « frère ainé ». Il en vient à ressentir les éléments autour de lui au point de faire un, de ressentir les dauphins… etc.. Un petit bijou que je vous recommande.

Pour faire suite à ce merveilleux récit, je vous offre cette chanson « Hymne à la vie » de Michel Pépé, dans le même ton que ce livre, afin de contribuer à vous reconnecter intérieurement. Prenez le temps de l’écouter en regardant le diaporama, pour satisfaire votre curiosité, puis écoutez-le à nouveau en fermant les yeux, et en vous laissant porter par cet air. Vous verrez!