Vidéo

L’excellent discours de Steve Jobs à des gradués d’Université

Ce discours, il est en anglais, mais vous pourrez lire la traduction française au bas de la vidéo. Il parle de sa vie, de son expérience et ce qu’il raconte est tellement en ligne avec mon propre vécu! Ça se résumerait probablement en disant de ne pas analyser ses ressentis et de se faire confiance, ne pas chercher à comprendre où cela nous mène, mais il l’explique encore mieux que cela…

Faites-vous plaisir et écoutez-le! Cet homme n’a pas terminé son collège, et pourtant… qui ne connait pas Steve Jobs? Il raconte pourquoi…

Toutarmonie

Publicités

Unity… la suite

affiche du film

J’ai eu le privilège de pouvoir assister au visionnement du documentaire Unity à Montréal le 12 août dernier, lors de son lancement. (cliquer ici pour voir ma publication du 7 août à ce sujet) J’en suis très heureuse! Si nous avions davantage de films comme celui-là, plutôt que des films qui font l’apologie de la violence et de la vengeance, nous progresserions sûrement plus rapidement vers une vie plus saine et plus équilibrée.

Dans ce documentaire, il est question d’égo. L’égo qui mène le monde…  Mais il est aussi question de compassion, de respect, d’amour et de comprendre que nous ne sommes qu’un. Un merveilleux film pour nous faire prendre conscience de nos comportements destructeurs, face à l’infime place que nous occupons dans l’univers. Comme quoi, nous n’avons aucune raison de nous croire les maîtres de l’univers dans cet espace si vaste…

La scène introductive donne tout de suite le ton au documentaire. Pendant de nombreuses minutes, on voit deux bœufs dans le couloir de la mort. Pas de narration, pas de musique, cependant nous ressentons ce que vivent les bêtes face à ce qui les attends. Il est difficile de ne pas verser de larmes… Je crois que ces scènes sont essentielles pour que les gens réfléchissent sur leurs manières de vivre. Même si je suis végétarienne, je pouvais imaginer comment se sentaient ceux qui venaient de manger un  steak… On doit ouvrir nos yeux pour pouvoir changer. Tout ne doit pas passer par « oh, mais j’aime tellement le goût »! Accepterions-nous de manger de la viande si nous devions voir ces scènes chaque jour? En parallèle, on nous explique que tous les animaux que nous utilisons pour leur force (chevaux, chameaux, boeufs, éléphants… ) ne mangent aucune viande et pourtant, il sont forts et puissants…

Ce film est touchant, bouleversant et il est impossible après le visionnement de ne pas réfléchir à tout cela. C’est le but, évidemment, car je suis persuadée que le réalisateur sait très bien que ce genre de changement prendra du temps. Cependant, pour changer, il faut des gens  comme cela qui nous mettent face à nos incohérences..

Comment pouvons-nous tuer ainsi (humains, animaux, planète) alors que nous ne formons qu’un? Car évidemment, nous sommes capables  d’énormément de cruauté envers nos semblables… Tuer son prochain, ou le faire souffrir, c’est se faire du mal également pourtant…

J’ai beau être végétarienne, j’ai beau boire du breuvage de soya au lieu du lait, ce film m’a troublé au point où, je crois être sur le point de ne plus manger de fromage non plus… car celui-ci est fait avec du lait. Quand on voit comment les veaux sont retirés brutalement de leur mère dès qu’ils se lèvent debout… quand on voit comment les vaches souffrent de produire du lait sans arrêt… et que nous apprenons que même les animaux ne boivent plus de lait après leur sevrage. Pourquoi, nous les humains, buvons-nous le lait d’autres espèces… sachant en plus que ces laits nous rendent malades?

Qu’attendons-nous pour changer? Voilà l’essentiel du message de ce documentaire.

La scène finale montrant un concours de chefs cuisiniers asiatiques cuisinant un poisson est à couper le souffle. Le gagnant doit préparer et cuire le poisson de manière à ce que celui-ci bouge encore les nageoires et la bouche une fois dans l’assiette! Les  gens applaudissent!!!! On voit même quelqu’un manger avec appétit, deux bouchées du pauvre poisson qui agonise et bouge encore!!!!!! Au secours! Dans quel monde de fou vivons-nous?

Ce film démontre qu’en nous unifiant, nous changerons…

À part la scène du début, tout au long, la narration est faite par toute une panoplie d’acteurs qui se succèdent. C’est la seule chose que j’ai moins apprécié de ce film… car le constant changement de voix et de la petite image de la personne qui parlait me déconcentrait souvent. Cela dit, cela ne m’empêchera pas de le revoir dès que je le pourrai.

Allez voir ce film. Faites-le voir aux enfants… rendez-les conscients le plus tôt possible s’il vous plaît! Il faut que cela change…

Pour terminer, vous pouvez accéder au site web du mouvement Unity en cliquant ici. N’hésitez pas à acheter ses produits dérivés ou  ces DVD pour lui permettre de produire d’autres films comme celui-ci, car dans ce monde, l’argent aide à créer.

Toutarmonie

unity

Un homme peut faire une différence; Fred Pellerin excelle dans cet art

fredpellerin

À la fin avril, j’ai assisté pour la première fois en direct à un spectacle de Fred Pellerin; « de peigne et de misère ». Auparavant, je l’avais déjà entendu à la télévision, sur DVD, et sur CD. Je le trouvais déjà extraordinaire.

Il était là, seul sur la scène. Une présence déconcertante. Il jouait parfois de la musique à bouche en même temps que de la guitare, il chantait aussi et il « percussionnait » de ses pieds… Il nous racontait… il nous captivait… il nous transportait… il nous faisait rire à en avoir mal aux joues à force de… et au fil des mots se tricotait une histoire d’une grande profondeur. On en saisissait toute l’ampleur à sa conclusion.

Seul sur scène, il nous parle comme s’il n’y avait que vous et lui. Il rayonne la simplicité, l’authenticité, et même lorsqu’il invente des mots ou des expressions, c’est d’une poésie troublante! Une explosion de vie et de bonheur!

J’étais émue tout au long du spectacle. Les larmes qui coulaient n’en étaient pas de tristesse. J’étais tout simplement ému devant tant d’authenticité, tant de vie, tant de beauté du langage, le tout étant accompagné de sa formidable énergie. Il a raconté ses histoires un nombre incalculable de fois, pourtant là devant vous, il a la candeur et l’intensité de celui qui vous le partage pour la première fois. Lorsqu’il rit, il est touchant comme un enfant.

Il nous a parlé d’un peuple qui se tient debout, il nous parlait de différence… il nous parlait de choix, des absurdités de nos sociétés mais d’une manière tellement douce, tellement poétique, qu’on ne le voit pas venir. Jamais avant lui je n’ai entendu d’élocution sur l’indépendance d’un pays (sans vraiment l’aborder directement) qui ait autant de force, d’impact et de signification.

Je l’écouterais toute la journée tant il est rafraîchissant! Pas étonnant que ses spectacles sont complets plus d’un an avant les représentations!

Un grand homme que ce Fred Pellerin. C’est une grande richesse que d’avoir un tel Homme au Québec et sur la planète. En le voyant, on comprend qu’un seul homme peut transformer le monde… ouvrir les esprits… et rassembler les gens.

J’ai trouvé ici un extrait de ce spectacle qui a évolué depuis 2012…

Toutarmonie

Suivre sa voie

énergieJ’ai envie de commencer en vous disant, tout comme dans le film « Contact », que nous sommes tellement plus que ce que nous croyons être! Aujourd’hui encore, j’ai été estomaquée par la puissance de ce qui peut se dégager de nous lorsque nous écoutons ce qui monte en nous, et que nous agissons en fonction de nos ressentis. Plus nous avançons sur la bonne voie, et plus les énergies s’enlignent et peuvent nous surprendre! Une force telle que nous réalisons alors que nous avons tout à découvrir sur nos réelles origines… et sur ce qui nous habite. Cette image que j’ai trouvé sur le web illustre en partie ce que j’ai vécu aujourd’hui… je dis bien en partie!

Cela dit, je ne compte pas décrire ici ce que j’ai vécu car c’est une expérience personnelle. Cependant, ce soir, je constate combien tout dans notre vie est inter relié! Depuis le début de 2013, je ressentais qu’il y aurait un changement dans mes activités professionnelles, et donc j’ai suivi ce courant, en me concentrant sur la rédaction d’un roman inachevé, et en parallèle, je ressentais une force me guider vers autre chose. En vérité, bien que j’en ressentais quelques lignes, j’ignorais encore vers quoi me dirigeait cette force! Elle m’inspirait à créer ceci, alors je le faisais. Elle m’inspirait à créer cela, je le faisais… ne comprenant pas davantage comment cela me permettrait de gagner ma vie autrement! Un peu comme une aveugle, je faisais confiance en cette force intérieure qui semblait savoir où elle m’emmenait. Puis peu de temps après un revirement de situation, je me suis retrouvée sur la bonne voie comme par magie, avec tous les synchronismes qui surviennent généralement quand on est là où l’on doit être, et tous les cadeaux que la vie nous envoie pour nous encourager à poursuivre dans la bonne direction.

Ce soir, je suis pleine de gratitude envers cette énergie qui me guide, et ce texte est un hommage à celle que j’appelle affectueusement « mon double », qui me fait vivre des choses extraordinaires! Aujourd’hui, j’ai retrouvé, après 17 ans, l’énergie qui me faisait réaliser de grandes choses sur le plan professionnel, grâce à un nouveau projet qui m’emballe, qui respecte mes valeurs actuelles, avec des gens fascinants, intuitifs et rayonnants! Alors oui, merci merci merci la vie!

Quand ce que vous vivez est compliqué, quand les gens qui vous entourent de près sont tout aussi compliqués, et quand une voix intérieure vous dit en parallèle que quelque chose ne va pas… écoutez-là! Vous allez dans la mauvaise direction! Cela même si vous ne le comprenez pas. Il y fort à parier que plus tard, vous comprendrez!

Quand vous vivez votre légende personnelle, tout se met en place tout seul, au détail près! Les gens qui vous entoureront seront en harmonie avec cette énergie, tout sera facile, et vous vous surprendrez à vivre des choses qui vous émerveilleront!

Honnêtement, et je sais de quoi je parle car j’ai eu mon lot d’épreuves dans cette vie, quand on est vraiment vraiment bien connectée, on ressent en soi une solidité intérieure et une paix qui défi tout ce qu’on pouvait imaginer, et même un nouveau projet ambitieux ne suscitera alors aucune crainte, et aucune résistance intérieure car on ressent ce projet tellement fort qu’on sait que quelque part dans l’invisible, il est déjà réalisé. Tout ce que nous devons faire est de suivre le chemin tracé pour nous y rendre! La puissance de ces forces me fascinera sans doute toujours!

Là est la beauté du jeu que constitue la vie! Encore faut-il savoir comment ce jeu fonctionne…  😉

Merci à toi, cher guide intérieur! Tu es génial!

Toutarmonie

La nature apaisante

Je dédis ce vidéo à un ami qui partira dans quelques jours en solitaire pour plus de cinq mois jusqu’en Alaska. Que ces magnifiques images te donnent l’énergie dont tu as besoin pour tes derniers préparatifs!!! Va, savoure chaque instant, et reviens-nous avec de nombreux trésors photographiques qui nous feront rêver… et qui sait… tu pourrais y trouver l’âme sœur, à moins qu’une ourse se prenne d’affection pour toi et t’invite à hiberner avec elle!!! Menoum menoum! 🙂

Mettez en mode plein écran pour un résultat optimal!

Toutarmonie

Prendre le temps de se connecter intérieurement

Je viens de terminer l’écoute du livre de Bernard Moitessier « La longue route ». Oui! Oui! Je l’ai écouté! Depuis l’été dernier, je désirais lire ce récit de voile d’un navigateur ayant fait le tour du monde en solitaire sur son voilier « le Joshua », sans jamais trouver le temps de le faire. J’ai finalement trouvé le livre en format audio à la Grande Bibliothèque, et j’ai pu, ainsi, l’écouter tout en travaillant (créant). Un livre à conserver dans sa bibliothèque personnelle et à relire, même si vous n’êtes pas un amateur de voile.

Il parle de la vie finalement… la VRAIE vie… et tout au long de son voyage, il en vient à se connecter intérieurement suffisamment pour ne plus avoir le même regard sur le monde… il parle à son « double » qu’il surnomme affectueusement son « frère ainé ». Il en vient à ressentir les éléments autour de lui au point de faire un, de ressentir les dauphins… etc.. Un petit bijou que je vous recommande.

Pour faire suite à ce merveilleux récit, je vous offre cette chanson « Hymne à la vie » de Michel Pépé, dans le même ton que ce livre, afin de contribuer à vous reconnecter intérieurement. Prenez le temps de l’écouter en regardant le diaporama, pour satisfaire votre curiosité, puis écoutez-le à nouveau en fermant les yeux, et en vous laissant porter par cet air. Vous verrez!

Bonheur climatique!

Nous parlons beaucoup des conséquences néfastes et désagréables du réchauffement climatique, et pour cause, cela implique de grands changements et ajustements. Aujourd’hui, je viens vous parler d’un côté positif à celui-ci…

Nous sommes, je le répète, un 21 mars… et ici c’est le Québec! Pourtant, ce matin, à 8 h 30 je suis sortie en manches courtes, pieds nus dans mes chaussures! Je ne frissonnais pas du tout! J’ai ouvert ma fenêtre (pour réchauffer l’intérieur de la maison!!!)… et depuis quelques jours, tous les thermostats sont fermés! Cela est déjà assez exceptionnel car habitant une maison centenaire, c’est frais et humide au rez-de-chaussée. Pourtant, pas besoin de chauffer!!!

Je suis allée prendre un café au Tim Hortons face au champ pour observer les centaines de bernaches qui ont passé la nuit sur le fleuve, et qui se réchauffaient les fesses au soleil avant de repartir, guidées par leur radar interne. Je les entendais presque se dire entre elles qu’elles avaient bien fait de suivre leur instinct en revenant plus tôt!

J’ai croisé des gens en shorts…

Tout le monde est hyper souriants, heureux de cette explosion de vie prématurée. Tout le monde se parle… car en effet, cela est une particularité québécoise qui me manquait quand je vivais à l’étranger, les gens sont non seulement faciles d’approche, mais très chaleureux même avec les gens qu’ils ne connaissent pas. Ce matin, je discutais justement avec un couple dans la fin cinquantaine. Chaque matin, il vont prendre leur café ensemble là, au bord du champ. Et je souriais… parce que nos grands-parents nous disaient à l’époque, en avril ne te découvre pas d’un fil… Et donc la dame portait encore ses bottes!!! Elle disait hésiter à les enlever, mais avouait avoir très chaud au pieds!!! Par contre, elle mentionnait qu’ils ont failli partir le climatiseur durant la nuit!!!!! 🙂

Son mari entretien les pelouses et les jardins en été, c’est son travail. Peut-être dans un avenir pas si lointain entretiendra-t-il les palmiers! Il commencera son travail plus tôt cette année… alors que les déneigeurs n’ont presque pas eu de travail cet hiver. Le bonheur des uns fait le malheur des autres.

On nous annonce une chaleur avoisinant les 29 Celcius aujourd’hui et demain! Chaque jour nous battons des records de chaleur.

Ça sent bon dans la maison, avec les fenêtres ouvertes!

Je mentionnais à un ami français l’an passé qu’on ne sait pas ce qu’est le printemps tant qu’on n’a pas traversé un hiver québécois! Mais je dois avouer qu’en ce moment, cela dépasse tout! Je ne me souviens pas avoir vécu aussi grande explosion de joie collective lors d’un printemps! Sans doute parce que, comme au jeu Monopoly, nous avons passé GO (l’été) sans récolter notre 200 $ (printemps)…

En France, le 1er mai, c’est le jour du travail, ou quelque chose comme cela. Et partout dans les rues il y a des gens qui vendent du muguet! Ici, autour de la fête de Pâques, on voyait des cartes de souhaits avec des jonquilles… mais dans les faits, nous n’avons aucunes fleurs avant la fin mai. Au rythme où vont les choses cette année, je crois bien que nous aurons nos fleurs avant les Français!!! 😉

Je sais… ne me le rappelez pas… que ce réchauffement implique aussi plus d’insectes, la disparition graduelle du sirop d’érable qui ne peut se passer de gel la nuit, de nouvelles maladies, la disparition de certaines espèces telles que les ours, des tempêtes de plus en plus tropicales et dévastatrices (nous le voyons s’accélérer chaque année ce phénomène), sécheresse, ouragans et j’en passe. Aujourd’hui le centre météo de la Californie à émit une alerte sismique pour les prochaines 48 heures, suite au gros séisme du Mexique, lequel subit encore de grosses secousses depuis… Il semble y avoir une épidémie d’éruptions volcaniques à travers le monde…

Mais aujourd’hui, laissez-nous nous réjouir de cet aspect positif du réchauffement! C’est tout simplement GÉNIAL!!!!

Ressentez-vous cette vague intense d’énergie qui part du Québec? Même les écureuils dansent!!!!

Bon été à tous!!!!

Pour suivre l’évolution de cette vague de chaleur, je vous invite à aller sur le site de météo média.

11-11-11

Nous y voilà! Le 11 novembre 2011.

Je trouve cela rigolo de voir comme bien des gens associaient cette date à des scénarios catastrophes! Je crois même qu’il existe un film à sensation sur ce thème! Pour moi le synchronisme des 11 est particulièrement positif!

J’en parlais le 11 mai 2011, dans « synchronisme et 11:11« , alors je ne me répéterai pas à ce niveau.

Cependant, plusieurs groupes pacifistes en ont profité pour méditer à travers le monde. Taper « 11-11-11 méditation » sur Google et vous verrez une longue liste de sites apparaître. L’idée en soi n’est pas bête et en ces temps troubles, cela ne peut que faire du bien!

Pour moi, le 11-11-11 ou les 11:11 ont une signification toute personnelle… Au Canada, c’est officiellement le jour du souvenir, mais pour moi, c’est un moment où je me souviens d’un ami Extra… pas ordinaire… qui a inspiré ce site. Une personne unique qui aura toujours une place importante dans mon cœur. Il y a de ces choses qu’on ne peut expliquer. On ne peut que les vivre et les apprécier. C’est le cas de ces reconnaissances qui n’arrivent que trop rarement dans une vie. 🙂 Merci ami de toujours!


Femmes qui courent avec les loups

Une amie me disait ce soir que je lui faisais penser à la femme sauvage dont il est question dans ce livre FEMMES QUI COURENT AVEC LES LOUPS (de la psychanalyste Clarissa Pinkola Estes) qu’elle est en train de lire, et quelle me recommande. Je suis allée faire une petite recherche et j’ai trouvé ceci que l’auteur du livre a écrit:

Chaque femme porte en elle une force naturelle riche de dons créateurs, de bons instincts et d’un savoir immémorial. Chaque femme a en elle la Femme Sauvage. Mais la Femme Sauvage, comme la nature sauvage, comme l’animal sauvage, est victime de la civilisation. La société, la culture la traquent, la capturent, la musellent, afin qu’elle entre dans le moule réducteur des rôles qui lui sont assignés et ne puisse entendre la voix généreuse issue de son âme profonde.

Pourtant, si éloignées que nous soyons de la Femme Sauvage, notre nature instinctuelle, nous sentons sa présence. Nous la rencontrons dans nos rêves, dans notre psyché. Nous entendons son appel. C’est à nous d’y répondre, de retourner vers elle dont nous avons, au fond de nous-mêmes, tant envie et tant besoin. De par sa double tradition de psychanalyste et de conteuse, Clarissa Pinkola Estés nous aide à entreprendre la démarche grâce à cet ouvrage unique, parcouru par le souffle d’une immense générosité.

A travers les  » fouilles psycho-archéologiques  » des ruines de l’inconscient féminin qu’elle effectue depuis plus de vingt ans, elle nous montre la route en faisant appel aux mythes universels et aux contes de toutes les cultures, de la Vierge Marie à Vénus, de Barbe-Bleue à la Petite Marchande d’allumettes.

La femme qui récupère sa nature sauvage est comme les loups. Elle court, danse, hurle avec eux. Elle est débordante de vitalité, de créativité, bien dans son corps, vibrante d’âme, donneuse de vie. Il ne tient qu’à nous d’être cette femme-là.

Ça semble très intéressant et je vais très certainement le lire prochainement. Je vous en redonnerai des nouvelles.

Cliquez ici pour entendre un extrait audio qui explique le livre.

Et Didier Euzet a écrit cette chanson, inspiré du livre. Le vidéo est kitsch, mais les paroles sont intéressantes.

Merci Josée!