Ouf!

IMG_3508IMG_3510 IMG_3513 IMG_3515 IMG_3517

(photos prises hier à l’Assomption)

Je n’ai trouvé aucun titre qui exprimerait mieux tous ces changements!

Ici au Québec, nous en sommes à la 10e journée avec des températures bien au-dessus de 20 Celcius! Aujourd’hui il fait 27 Celcius (correctif, il fait déjà 29!) et il fera 29 demain! Nous sommes passés directement de l’hiver à l’été, sans l’ombre d’un printemps! Évidemment, personne ne s’en plaint vraiment, car c’est tout simplement un feu d’artifice de vie qui explose après la saison froide. Tout cela est si surprenant en ce début de moi de mai! Les bourgeons ont vécu une croissance de type « viagra » et déjà les feuilles se déploient, les fleurs apparaissent partout, les gens sont heureux et affichent un sourire radieux. Les terrasses des restaurants sont déjà ouvertes depuis un moment, les gens ont sortis leurs sandales, leurs vêtements légers, et les verres fumés et moi je fais du vélo en humant les odeurs de la forêt. Nous nous sentons tous un peu comme des lapins en liberté!!! 🙂 Je blague à peine…

Hier Météo Média annonçait qu’il était interdit de faire des feux en forêt, car tout est très sec en raison de cette chaleur et de ce soleil omniprésent et déjà de nombreux feux font rage.

Hormis ces incendies, réjouissons-nous que ces changements soient aussi agréables à vivre, car j’entendais qu’en Europe, il fait très froid… et voyez par vous-même avec ces 2 vidéos ce qui se passait en avril dans le monde. Incroyable! Cela fait beaucoup en peu de temps, il me semble.

Si vous éprouvez des problèmes à visionner le vidéo, cliquez ICI.

Si vous éprouvez des problèmes à visionner le vidéo, cliquez ICI.

Toutarmonie

Publicités

Activité terrestre intense à surveiller

fissure séisme

Je serai brève. Depuis le 13 février 2011, j’observe l’activité terrestre. Sous l’onglet ACTIVITÉ TERRESTRE de ce blogue, je résume parfois l’état de la situation à une période donnée. Ce jour-là, il y avait eu 397 séismes de force 4 et plus dans les derniers 30 jours.

Le 25 mars 2012, il y en avait eu 726! Le 12 mai 2012, il y en avait eu 877!

Puis ça avait diminué…

Voyant le nombre croissant de gros séismes ces derniers jours, je suis allée jeter un coup d’œil sur le site IRIS, et nous en sommes à 800! Je vous rappelle que ce ne sont que les gros séismes… il y a bien plus de séismes que cela en vérité.

Que nous prépare Dame Nature?

Toutarmonie

21 décembre 2012, fin ou début?

Qu'a changé cette prophétie maya dans nos vies?
Qu’a changé cette prophétie maya dans nos vies?

Nous y voilà! Dans cinq jours, ce sera la fin du calendrier maya. Toutes les prédictions furent écrites. Certains n’y croient pas. Certains y croient dur comme fer. D’autres sont perplexes… À en juger toutes les blagues qui circulent, les nombreux décomptes et les commentaires des gens sur Facebook, il est clair que le 21 décembre ne laisse personne indifférent. En ce moment même, alors que je vous écris d’un petit café sur la grande place, il y a des gens à deux tables de moi qui parlent de la fin du monde assez fort pour que je les entende!

Qui ne s’est pas fait dire en parlant d’une date ultérieur au 21 décembre, « mais  non, parce que ce sera la fin du monde! » À l’école de ma fille, plusieurs enseignants font des blagues avec cela. « Maman! Réalises-tu que le 21 décembre, je serai à l’école? » Sur le web, ça fourmille! Partout, les gens en parlent.

Météo du 21 décembre 2012
Météo du 21 décembre 2012

Tous se souviennent du bogue de l’an 2000 qui ne fut pas ce qu’on redoutait. Donc concernant le 21 décembre, comme en ce jour du 16 décembre 2012, la Terre continue de fonctionner et que les gens vaquent à leurs occupations comme d’habitudes, avec le rush traditionnel des fêtes plusieurs se disent que cela ne changera rien… tout en se demandant si

fin du monde maya

Et les possibilités sont tellement grandes (tempête solaire intense, météorites, collision avec une naine brune, alignement planétaire, tsunami, inondation monstre, volcans, super volcans, méga séismes, accidents nucléaires, invasion d’extra-terrestres, crash économique, guerres, pannes d’électricité généralisée, épidémie…) qu’à un moment donné, ça n’a plus de bon sens.

fin du monde faut il y croire

Combien d’entre vous se sont demandés ce qu’ils feraient de leur vie avant, si cela devait se terminer le 21 décembre? Que regretteraient-ils de ne pas avoir fait? Combien de gens ont changé leurs habitudes? Car cette prophétie maya n’est pas arrivée seule… Nostradamus abonde dans le même sens… ainsi que de nombreux médiums plus crédibles que d’autres. Même les scientifiques prédisent, car la Terre nous parle. Les animaux meurent en masse. En parallèle, pour peu que nous soyons à l’écoute, les témoignages et vidéos passent même aux bulletins de nouvelles partout dans le monde concernant des objets volants non identifiés, des lumières qui dansent, des sons étranges, sans parler des catastrophes qui se multiplient, des séismes qui sont de plus en plus nombreux, des volcans qui se réveillent à tour de rôle, comme si la Terre vivait un méga « WAKE-UP CALL ». Rien qu’ici au Québec, dans les alentours de Montréal et ses banlieues, région où les séismes de forte intensité sont choses rares, j’ai été témoin de trois d’entre eux en moins d’un an!!!

21-12-2012-La-Fin-du-Monde-284x300

Et si vous êtes là à vous demander si la fin du monde arrivera le 21 décembre 2012, c’est que vous n’avez pas encore compris que le monde tel que nous le connaissions est déjà en train de changer. Et cela ne s’arrêtera pas demain, ni le 21 décembre… Nous sommes déjà dedans! Cette conscience collective qui se questionne, cela aussi apporte des changements.

fin du monde

Le pire, ce ne serait pas la fin du monde! Ce serait que rien ne change… car nous allons tout droit vers un mur. Et chacun de nous devrait se préparer à contribuer à ce changement en se changeant lui-même, en créant des projets, en osant, en dénonçant également ce qui ne devrait exister. Oui, cela implique indéniablement des renoncements , mais comme on dit, nous ne pouvons faire des omelettes sans casser d’œufs! À titre d’exemple, dimanche passé nous avons pu voir au Québec le reportage « LA FACE CACHÉ DE LA VIANDE« … et  j’ai eu de nombreuses conversations avec des carnivores qui furent touchés par ce qu’ils ont vu et entendu et qui ne sont pas insensibles à ce que nous faisons subir aux animaux. Les gens veulent de plus en plus changer, et cela est tant mieux. Regardez ce court vidéo… et dites-moi que vous avez envie de manger ceci? Dites-moi que vous voulez participer à cela? Dites-moi que vous ne voulez rien changer sincèrement?

Qu’attendons-nous? Le 21 décembre? Que des êtres plus évolués viennent d’une autre planète pour nous tenir la main? Ne viendraient-ils pas plutôt nous botter le derrière en voyant ce que nous avons fait de notre maison la Terre?

Et nous serons-là, à faire le décompte… et à espérer un changement… ou à le craindre, selon les gens… à nous demander ce qu’il adviendra après cette date? Et si aucun changement visible se produit, que ferez-vous? Que changerez-vous?

Et si une partie de ce monde disparait, car je ne crois pas à la fin DU monde… et pas nécessairement le 21 décembre… je vous souhaite bon voyage là où vous irez et à plus tard si je dois vous y rejoindre… et ceux qui resteront, bon courage pour faire les choses autrement! 😉

Souhaitons tout simplement que des êtres plus évolués viennent nous montrer le chemin puisque nous semblons si primitifs…

extrat

Séisme de 7,9 sur les côtes du Costa Rica

Il y a dix minutes, il y a eu un séisme de force 7,9 sur les côtes du Costa Rica. Cela se trouve, je le souligne le long de la ceinture de feu… Pas impossible qu’il y ait des répliques sur la côte ouest du continent.

Pour le moment, je n’en sais pas davantage, car les médias n’en ont pas encore parlé. Mais à cette force, je doute que ça passe inaperçu!

Mise à jour 11:33

Alerte au tsunami au Costa Rica… coupures de courant… à suivre…

Voir sur Radio-Canada

Quand on regarde l’ensemble, ça donne une autre perspective

Au moment où je vous écris, Isaac, la tempête tropicale se dirige vers la Floride. Mais il y a plus inquiétant…

Depuis les dernières 24 heures, il y a près d’une centaines de séismes qui ont eu lieu en Californie, dont certains furent de 4,7 puis 5,3 et 5,4… De plus, il y a moins d’une heure, un autre séisme de 5,1 au Chili, sur la même côte Est de la Ceinture de Feu, et un séisme de 6,8 dans l’océan Atlantique… 4,9 en Indonésie….

Bref, la liste est impressionnante. Si je vivais en Californie (chose impensable pour moi) , je planifierais rapidement un long voyage loin de cette région…!

Depuis deux semaines, la France vit une grande canicule!!!

Et juste durant les deux premières semaines du mois d’août, ces évènements (voir vidéo) sont survenus sur notre planète:

Et pendant ce temps, une grande partie de la population vit comme si de rien n’était. Comme si rien n’avait changé! Comme si rien ne se préparait.

Ça donne à réfléchir, ne trouvez-vous pas?


Mise à jour à 1:37 am heure de Montréal

Dans la dernière heure il y a eu un autre séisme de force 5,1 (sans parler des 7 autres de plus de 4) rien qu’en Californie! Et un de force 7,4 à El Salvador, toujours sur cette côte est! La tempête tropicale se transforme en ouragan de force 2 et un typhon fonce sur le sud du Japon!

Où irez-vous si Fukushima explose?

Je vous retransmet ce texte de Jean-Marc Dupuis que j’ai trouvé sur 2012 un nouveau paradigme. Je suis vraiment contre la désinformation dont nous sommes nous témoins…
Ce n’est pas parce que nous n’entendons pas parler de quelque chose, qu’elle n’existe pas…

Tandis que le club des journalistes parisiens nous bombarde de gros titres sur le dernier tweet de Valérie Trierweiler (passionnant !), les mésaventures de Ségolène (navrant !), le départ de Laurence Ferrari (émouvant !) ou encore les déclarations des (ir)responsables Européens sur la crise des dettes publiques, la situation à Fukushima tourne à la catastrophe sans que cela ne mérite une ligne dans nos journaux ni même quelques secondes d’antenne.

Et pourtant, si l’objectif des journalistes officiels est de « vendre du papier » ou « faire de l’audience », puisque beaucoup d’entre eux ne s’en cachent même plus, parler de ce qui se passe réellement à Fukushima leur permettrait d’exciter les foules, à juste titre pour une fois.

Mais pour l’instant, c’est le silence… de mort.

Une question de survie de l’espèce humaine

Lorsque la centrale nucléaire de Fukushima fut ravagée par le tremblement de terre puis le tsunami en mars 2011, les autorités japonaises et les agences spécialisées dans le nucléaire ont eu une seule priorité : minimiser de façon obscène l’impact sanitaire de la catastrophe, pour empêcher tout mouvement de panique.

L’explosion d’une centrale nucléaire libère pourtant dans l’atmosphère une grande quantité de radionucléides radioactifs. Il en va de même des retombées radioactives après l’explosion d’une bombe atomique ou d’une « bombe sale ». L’un des composés radioactifs les plus communs est alors l’iode 131 (131I). Et c’est ce qui s’est passé à Fukushima (plus à ce sujet ci-dessous).

Par chance, il existe un moyen rapide, très efficace, très bon marché, et sans effets indésirables graves, d’immuniser votre organisme contre l’iode 131, ce qui n’est pas le cas des autres composés radioactifs (césium par exemple).

Il vous suffit de prendre, dans les deux heures qui suivent l’accident nucléaire, un comprimé d’iode, ou de vous badigeonner 2 mL de teinture d’iode sur la peau (1 mL pour les enfants). Si vous n’avez pas d’iode dans votre armoire à pharmacie, vous pouvez utiliser de la bétadine, en doublant la dose. L’application est à renouveler trois jours plus tard. De cette façon, vous saturez votre corps d’iode non radioactif et vous diminuez de 97 % votre absorption d’iode radioactif, et ce sans effets indésirables graves.

En effet, votre glande thyroïde est programmée pour emmagasiner et concentrer rapidement l’iode qui passe à sa portée. Si c’est de l’iode radioactif, votre thyroïde l’absorbera et vous serez exposé à des rayonnements internes, qui augmenteront votre risque de cancer de la thyroïde et de nodules bénins. Les enfants et les bébés sont encore plus vulnérables que les adultes.

Mais si votre thyroïde est déjà saturée d’iode non radioactif, alors votre corps n’en absorbera plus. Et vous pouvez obtenir ce résultat en vous badigeonnant de la teinture d’iode sur votre peau.

Cela ne coûte quasiment rien. Mais encore faut-il en avoir dans son armoire à pharmacie.

Attention, il existe des dangers à utiliser de la teinture d’iode, qui n’est pas un produit anodin. Il convient, avant de l’utiliser, de demander l’avis d’un médecin ou d’un pharmacien. Il ne faut pas l’associer à des antiseptiques à base de mercure. Les femmes enceintes et les bébés de moins d’un moins ne doivent pas l’utiliser sans avis médical. De même, toute personne qui présente une certaine sensibilité à l’iode, qui est atteinte d’une maladie thyroïdienne et qui souffre de troubles cardiaques ne devrait pas s’appliquer de teinture d’iode.

Il est vital d’agir rapidement

La rapidité d’administration de l’iode après une exposition à de l’iode radioactif est un facteur décisif d’efficacité. L’effet protecteur est de 97 % lorsque la teinture est administrée au moment de l’exposition, mais passe à 85 % une heure après, et à 50 % entre 3 et 4 heures après l’exposition. Après 6 heures, vous êtes « out ».

Pour ces raisons, il semble raisonnable de vous préoccuper aujourd’hui de mettre dans votre armoire à pharmacie une bouteille de teinture d’iode. Il ne vous en coûtera que quelques euros.

La bombe à retardement n’est pas du tout désamorcée

Contrairement à ce qu’ont reconnu les autorités au moment de l’accident, des dizaines de milliers de personnes au Japon et dans le Pacifique ont été affectées par les émissions de césium 137 radioactif suite au tsunami de mars 2011. Des déchets de la centrale de Fukushima ont été retrouvés jusque sur les côtes de la Californie. Alors qu’on craignait que l’accident fût pire que celui de Tchernobyl dans les jours qui suivirent, personne n’imaginait à quel point ce serait pire en effet.

Si les estimations actuelles sont exactes, Fukushima a déjà relâché autant de radiations dans l’atmosphère que Tchernobyl. La différence est que la société TEPCO et le gouvernement japonais n’ont pas voulu construire de sarcophage en béton autour de la centrale, comme ce fut fait par les soviétiques, à un coût humain il est vrai gigantesque.

Aujourd’hui, on se retrouve donc avec des installations nucléaires à nu, et le risque d’un désastre encore dix fois plus grand si un nouveau tremblement de terre devait se produire. Ce scénario est malheureusement probable dans cette région à forte activité sismique.

Nous sommes donc aujourd’hui à la merci de la nature. Le gouvernement japonais le sait, et prépare actuellement des plans pour l’évacuation totale de l’agglomération de Tokyo, un exode aux conséquences humanitaires apocalyptiques qui concernerait 40 millions de personnes ! En fait, d’immenses territoires aujourd’hui densément peuplés dans l’hémisphère nord deviendraient inhabitables, pour des siècles voire des millénaires.

Nier les faits ne sert à rien

Il n’existe aucun moyen de nier cette réalité. Prétendre que la menace n’existe pas ne peut ni écarter le danger, ni vous protéger vous et votre famille. Le seul effet sera de vous laisser démuni le jour où le désastre se produira.

Il faut que vous ayez en tête les faits suivants :

La centrale de Fukushima-Dai-Ichi contenait six réacteurs nucléaires. Le tsunami du 11 mars 2011 provoqua l’inondation des générateurs produisant l’électricité du système de refroidissement, ce qui entraîna, dans les jours qui suivirent, la fusion de trois réacteurs sur les six (« full melt down »).

Chacun d’entre eux va alors connaître des explosions d’hydrogène, qui détruiront leur toit et leur partie supérieure.

À partir de ce stade, des rejets massifs vont se produire dans l’atmosphère et l’environnement. Le gouvernement japonais prend alors une décision dramatique : demander que de l’eau de mer soit utilisée pour refroidir les réacteurs, ce qui acheva de les détruire complètement, et à relâcher des millions de litres d’eau contaminée dans le Pacifique.

La catastrophe fut donc classée au niveau 7 (le plus élevé) de l’échelle internationale des événements nucléaires.

Le cauchemar des piscines

Mais la pire menace actuellement concerne les « piscines ».

Il faut savoir que, dans une centrale nucléaire de type Fukushima, les barres de combustible usé sont stockées dans des piscines remplies d’eau. Ce combustible émet des rayonnements qui sont extrêmement dangereux pour l’homme et dégage une énorme chaleur. Dans les conditions normales, l’eau permet de bloquer les rayons, et de refroidir les barres de combustible usé. Des machines permettent en outre d’examiner les barres, de les déplacer, etc.

Le problème est que, suite à l’accident, le système de refroidissement a cessé de fonctionner, ce qui a d’abord produit l’évaporation de l’eau puis un incendie dans la piscine du réacteur n°4, produisant de nouvelles émissions de vapeurs radioactives. Les installations pour déplacer les barres ont été détruites. Aujourd’hui, plus aucun être humain ne peut s’approcher de ces piscines.

Une catastrophe imminente ?

Aujourd’hui, mardi 19 juin 2012, la radioactivité a tellement monté dans la piscine n°2 qu’il n’est plus possible de la mesurer. (Oui, vous avez bien lu : la radioactivité est trop forte pour être mesurée). L’eau étant en train de s’évaporer, la chaleur et les radiations pourraient augmenter fortement et déclencher de nouveaux incendies.

La piscine n°4 est à 30 mètres au-dessus du sol et elle est exposée à l’air libre. La structure qui l’entourait et qui la soutenait est fortement endommagée. Si un nouveau tremblement de terre se produisait et qu’elle s’effondrait ou se mettait à fuir, un incendie radiologique catastrophique se produirait qui pourrait provoquer des émissions de Césium dix fois supérieures à Tchernobyl.

Il est de plus impossible de retirer ces barres radioactives car le système prévu a lui aussi été détruit lors du tsunami. Les retirer avec une grue provoquerait des émissions de radiations destructrices, des incendies et potentiellement aussi des explosions, qui ne peuvent être évités qu’en les maintenant en permanence dans l’eau, dans des structures renforcées (ce qui n’a encore jamais été pratiqué nulle part, ajoutant une forte dose d’imprévisibilité à l’opération).

Certains scientifiques pensent même que l’effondrement des piscines serait si grave que l’ensemble du Japon devrait être évacué. Cela représenterait 125 millions de réfugiés, ce qui causerait un désastre humanitaire sans précédent.

Une des plus grandes accumulations de radioactivité de la planète

Avant que vous ne balayiez de la main ces informations en les attribuant à quelque réseau antinucléaire extrémiste, voici ce qu’a déclaré Robert Alvarez, haut conseiller à l’environnement et à la sécurité nationale au ministère de l’énergie des Etats-Unis (Senior Policy Adviser to the Secretary for National Security and the Environment for the US Department of Energy) :

« Le total des stocks de combustible nucléaire usé sur le site de Fukushima Daichi contient près de la moitié du montant total du Césium 137 libéré par tous les essais d’armes nucléaires dans l’atmosphère, Tchernobyl, et les usines de retraitement du monde entier (environ 270 000 000 curies ou 9,9 E +18 becquerels).

Il est important que le public comprenne que les réacteurs qui fonctionnent depuis des décennies, comme celui du site de Fukushima-Dai-Ichi, ont produit un des plus grandes accumulations de radioactivité de la planète. »

Les agences nucléaires du monde entier sont en alerte face à l’éventualité d’une nouvelle dégradation des réacteurs de Fukushima et des piscines de combustible usé, et des retombées radioactives qui s’ensuivraient. Une série d’explosions se produiraient qui entraîneraient des radiations dans l’ensemble de l’hémisphère nord, qu’il serait impossible de limiter.

Ne comptez pas sur les autorités pour vous « prendre en charge »

La morale de cette histoire est que, quoi que l’avenir nous réserve, ne comptez pas sur les autorités pour vous protéger, et encore moins pour vous « prendre en charge ».

Si, dans un domaine aussi crucial que la sûreté nucléaire, elles sont capables de laisser une telle catastrophe se produire (difficile de prétendre qu’au Japon, personne ne connaissait le risque de tremblements de terre et de tsunami…), et si elles sont capables de si mal gérer les conséquences, dites-vous bien qu’elles agissent de la même façon, et pire encore, dans d’autres domaines, y compris celui si crucial de la santé publique.

La réalité est que les experts des gouvernements ne sont tout simplement pas préoccupés, en premier lieu, par le bien public, et encore moins par votre cas particulier ou par le mien.

Pour eux, comme pour beaucoup de monde, la priorité est avant tout d’assurer leur propre avancement, leur propre prestige. Et s’il faut pour cela contribuer, de façon active ou passive, à mettre en place un système dangereux et inhumain, beaucoup, malheureusement, n’hésiteront pas. L’histoire l’a prouvé, et combien de fois.

Je vous tiendrai informé

Je continue à recevoir, au jour le jour, des informations exclusives de Fukushima. Vous serez donc parmi les premiers à être informé dès que ce produira un événement important, et sans que les informations ne passent par le filtre des agences officielles. Cela vous permettra, si vous le souhaitez, d’être parmi les premiers à réagir.

C’est ce qui fait, en général, toute la différence.

Bien à vous,

Jean-Marc Dupuis

Santé Nature Innovation

Séisme de 8,9 en Indonésie

Il existe des gens plus sensibles que d’autres. Je me suis réveillée en sursaut vers 4:45 du matin. Il est maintenant 5:12.

Ne comprenant pas ce qui me tenait ainsi réveillée, j’ai ouvert mon IPod et c’est là que j’ai vu s’afficher sur mon application d’alertes aux séismes un séisme de force 8,9 en Indonésie!!!! Je ne sais rien d’autre pour le moment que 3 séismes furent enregistrés il y a environ 30 minutes. 8,5 8,7 et 8,9!

Je ne serais pas surprise qu’il y ait une alerte au tsunami ! Le 26 décembre 2004, un séisme de 9,1 et 9,3 avait fait 230 000 victimes avec un gros tsunami!!!

À suivre…
Alerte au tsunami
Je viens de trouver ceci:Radio-Canada

Le gros changement que plusieurs redoutent

Vous pouvez croire ou ne pas croire ce qui suit. Pour ma part, avec ce que je ressens, cela ressemble étrangement à cela! D’ailleurs, le soleil est de plus en plus actif, et cela a déjà de gros impacts sur nos vies.

Je vous invite fortement à l’écouter jusqu’à la fin, car il donne des précisions intéressantes. J’insiste sur le fait qu’il n’est pas question de la fin du monde, mais de la fin du monde telle que nous le connaissons actuellement.

On peut se dire, « ok, si ça arrive, ça arrivera! » ou on peut de préparer d’une certaine façon, et justement, il en suggère une intéressante à la fin. Du reste… nous ne serons pas au bout de nos surprises je crois! Que mettriez-vous dans votre sac à dos?

Et qui sait si nos visiteurs de l’espace qui sont si nombreux depuis quelque temps partout dans le monde, ne sont pas ici pour nous aider lorsque le moment sera venu? Si des humains peuvent voir dans le futur, eux doivent y arriver plus facilement que nous, non?

Merci à Claude pour ce lien, et le site l’Éveil 2012 sur lequel j’ai trouvé ce film.

Séisme de 7,6 dans le centre et sud du Mexique

Un puissant tremblement de terre d’une magnitude de 7,6 a frappé mardi le centre et le sud du Mexique, rapporte l’Institut d’études géologiques des États-Unis (USGS).

L’épicentre du séisme a été localisé dans l’État de Guerrero, à une vingtaine de kilomètres à l’est de la ville d’Ometepec et à une centaine de kilomètres à l’est de la station balnéaire d’Acapulco.

Le président mexicain Felipe Calderon a déclaré qu’il n’y avait apparemment pas de dégâts majeurs.

La secousse, qui a duré plusieurs minutes, a été ressentie jusqu’à la capitale Mexico, et a poussé de nombreuses personnes à se précipiter dans les rues. Des témoins ont rapporté des scènes de panique, et les communications téléphoniques ont été momentanément interrompues.

Des édifices ont été endommagés dans les quartiers les plus anciens de la métropole.

Source: Radio-Canada

Séisme au Québec et en France et…

Non, ce n’est pas une blague! Hier, à Charlevoix, il y a eu un séisme de force 4. Il y en a de plus en plus dans ce secteur du Québec. Il y en a même eu un en France, de force 2,7 dans le région de Bordeaux. C’est un petit séisme.

Cela en soi n’est pas une raison suffisante pour vous écrire aujourd’hui. J’écrirais chaque jour ces derniers temps si ce n’était que de cela.

Vous savez que j’observe les activités terrestres quotidiennement, comme d’autres vont regarder le thermomètre en se levant, question de tâter le pouls terrestre. Et depuis presque une semaine, il y a une quantité impressionnante de séismes dans la région européenne! C’est quand même peu fréquent sur la carte! Des essaims de petits séismes, chaque jour… formant pratiquement une ligne.

Il y en a eu entre autres en Allemagne, en Italie, en Grèce, en Pologne, en France, en république Tchèque, plusieurs au sud Est de l’Europe. En ce moment il vient justement de se produire un autre petit séisme entre la Grèce et la Turquie, un en Turquie, un en Californie, un en Alaska, un au Mexique et un autre à Hawai…

Depuis mercredi, il y a des essaims de séismes à Kilauea (Hawaï). Plus de 60 séismes!

Aux îles Canaries c’est pareil… en raison de l’activité volcanique.

En Californie et en Alaska, il y en a beaucoup, et j’en note de plus en plus des gros…

Au Japon, c’est chaque jour, au point que des scientifiques ont avertis de l’éminence d’un gros séisme, plus fort que celui de mars 2011 et qu’ils suggèrent de fermer les centrales!… Même fréquence sismique en Indonésie… et cela, c’est sans parler des très nombreux volcans.

Mais là, de voir se répandre tous ces séismes et ces éruptions fait plus que de nous démontrer que la Terre est vivante. Quelque chose semble se préparer…

Je ne saurais dire si ces chiffres sont exacts, mais je lisais récemment ceci sur un blogue: « Sur la Terre, l’activité volcanique générale a augmenté de 500 pour cent et l’activité sismique a augmenté de 400 pour cent . À la fin de l’année dernière, la calotte glacière arctique a complètement fondu à l’endroit exact du Pôle Nord, pour la première fois de l’histoire.  La banquise arctique a perdu 1 million de km2 cet hiver! (2011 2012) Greenpeace a annoncé, qu’en ce qui concerne la glace d’hiver, la calotte avait précédemment reculé de plus de 300 miles (482 km) vers le pôle et qu’à la fin de l’année dernière, des bateaux militaires et civils pouvaient passer directement par le Pôle Nord. C’était de l’eau. Jusqu’à présent, autant que nous sachons, il n’est encore jamais arrivé que la glace avait moins de dix pieds d’épaisseur (3 m). »

À l’image de se qui se dessine chaque jour, j’ai plutôt tendance à croire ces chiffres. Il semble y avoir une accélération. La France a eu droit à l’hiver que nous avions auparavant au Québec, et alors que nous commençons à penser au printemps officiel au Québec, l’hiver semble commencer!!!! Un ami qui vit plus au sud en France me racontait comment les tuyaux gelaient et pétaient à cause du froid. Qu’il devait au moins deux fois par jour casser la glace sur l’eau des chevaux! Il a neigé dans les déserts… c’est vous dire! Alors qu’ici, j’ai vu des bourgeons commencer à sortir fin janvier!!!

Et ce qui m’étonne dans tout cela, c’est que les gens continuent à vivre comme si de rien n’était, et les médias semblent préférer couvrir des histoires sans importances plutôt que de nous dire ce qui se passe réellement à plus grande échelle. Il est certain que nous ne pouvons rien faire face à ces phénomènes qui ne cessent de nous étonner, mais peut-être que si on y mettait l’importance que cela mérite, nous arriverions tous ensemble à voir où cela nous mène! Et prendre les précautions nécessaire pour limiter les pertes humaines. Au lieu de couvrir les fresques sexuelles de tel ou tel politicien, nous devrions dénoncer les politiciens qui ne font rien pour limiter les dégâts! Et comme si nous n’en avions pas fait assez de dégâts, notre gouvernement québécois vend le Grand Nord au plus offrant en ce moment… ils appellent cela le « développement »! Si ça vous intéresse d’en savoir plus, taper Plan Nord sur le site de Radio-Canada. Où est donc la protection de ce qu’il nous reste?

Comment peut-on laisser fonctionner des centrales nucléaires dans des régions à si hauts risques comme au Japon!

Attendons-nous que ce genre de photo soit monnaie courante?

Tortue russe à 2 têtes, 2 coeurs, 6 pattes. Photo: GENYA SAVILOV, AFP

Vous pouvez lire l’article accompagnant cette photo sur CyberPresse.

Depuis le début de l’année, j’ai lu de nombreux articles comme celui-ci! N’est-ce pas plus préoccupant que les éternelles batailles que se livrent toujours les mêmes peuples en quête de pouvoir ou que sur le mari de la présidente finlandaise qui reluque le décolleté de la Princesse du Danemark? Oui, oui, ce dernier vidéo passait aux Nouvelles de Radio-Canada!

Elles sont là nos priorités?