Un homme peut faire une différence; Fred Pellerin excelle dans cet art

fredpellerin

À la fin avril, j’ai assisté pour la première fois en direct à un spectacle de Fred Pellerin; « de peigne et de misère ». Auparavant, je l’avais déjà entendu à la télévision, sur DVD, et sur CD. Je le trouvais déjà extraordinaire.

Il était là, seul sur la scène. Une présence déconcertante. Il jouait parfois de la musique à bouche en même temps que de la guitare, il chantait aussi et il « percussionnait » de ses pieds… Il nous racontait… il nous captivait… il nous transportait… il nous faisait rire à en avoir mal aux joues à force de… et au fil des mots se tricotait une histoire d’une grande profondeur. On en saisissait toute l’ampleur à sa conclusion.

Seul sur scène, il nous parle comme s’il n’y avait que vous et lui. Il rayonne la simplicité, l’authenticité, et même lorsqu’il invente des mots ou des expressions, c’est d’une poésie troublante! Une explosion de vie et de bonheur!

J’étais émue tout au long du spectacle. Les larmes qui coulaient n’en étaient pas de tristesse. J’étais tout simplement ému devant tant d’authenticité, tant de vie, tant de beauté du langage, le tout étant accompagné de sa formidable énergie. Il a raconté ses histoires un nombre incalculable de fois, pourtant là devant vous, il a la candeur et l’intensité de celui qui vous le partage pour la première fois. Lorsque qu’il rit, il est touchant comme un enfant.

Il nous a parlé de peuple qui se tient debout, il nous parlait de différence… il nous parlait de choix, des absurdités de nos sociétés mais d’une manière tellement douce, tellement poétique, qu’on ne le voit pas venir. Jamais avant lui je n’ai entendu d’élocution sur l’indépendance d’un pays (sans vraiment l’aborder directement) qui ait autant de force, d’impact et de signification.

Je l’écouterais toute la journée tant il est rafraîchissant! Pas étonnant que ses spectacles sont complets plus d’un an avant les représentations!

Un grand homme que ce Fred Pellerin. C’est une grande richesse que d’avoir un tel Homme au Québec et sur la planète. En le voyant, on comprend qu’un seul homme peut transformer le monde… ouvrir les esprits… et rassembler les gens.

J’ai trouvé ici un extrait de ce spectacle qui a évolué depuis 2012…

Toutarmonie

Publicités

Partage en ce week-end de la fête nationale des québécois

fnLe long week-end de la Saint-Jean-Baptiste se prépare au Québec. Festivités, concerts à la belle étoile tout le week-end dans différentes municipalités, défilés, feux d’artifices (je sais, ça pollue beaucoup trop! Soupir!) les balcons et les gens qui se parent fièrement du drapeau bleu et blanc. Cette année, s’il est un spectacle que j’irai voir (si dame nature est de notre bord) ce sera celui du groupe « Mes Aïeux » car non seulement ils ont su retransmettre de belles valeurs au travers de leurs chansons, ils se sont également inspirés de notre musique folklorique traditionnelle, et d’en faire une version moderne et attachante. Avec un peu de chance, j’arriverai à convaincre mon amoureux de me laisser faire une petite fresque colorée ayant pour thème la Saint-Jean sur son coco rasé et je partagerai le résultat avec vous après le week-end! 😉

Les voici donc avec une pièce de leur plus récent album, les oies sauvage.

Bonne Saint-Jean à tous les québécois, et amoureux de ce coin particulier du monde!

(Pour ceux que ça intéresse, Mes Aïeux sera à Repentigny le 24 juin à l’île Lebel, 20 h 45.)

Bovins mélomanes

jazz for cows

Puisque les plantes apprécient la musique, pourquoi pas les bovins? Visiblement, ils aiment beaucoup!!!! Peut-être verrons-nous un jour les fermiers faire venir des Harmonies ou des Orchestres dans leurs champs pour divertir les bêtes! En attendant, ils peuvent acheter leur CD et le faire jouer à l’étable!!! 🙂

Cliquez ici pour voir le premier vidéo

Vous en voulez encore? Cliquez ici.

Pour le CD Jazz for cows, rendez-vous ici. 🙂

J’aimerais bien les voir danser….!

Toutarmonie

Le ronron du chat, un câlin qui guérit

Le chat est comme un violoncelle dont la... (Photo : Relaxnews)

Le chat est comme un violoncelle dont la musique s’amplifie en fonction de la taille de sa cage thoracique, qui fait office de caisse de résonance. Le ronron vient du larynx et ses vibrations sont un signe d’apaisement entre chats.

Agence France-Presse

Le stress, l’insomnie ou l’anxiété peuvent aussi se soigner ponctuellement sans médicament grâce au ronronnement du chat, aux vertus thérapeutiques vantées par leurs maîtres et les professionnels animaliers.

Jean-Yves Gauchet, vétérinaire à Toulouse, qui revendique la paternité en France de la «ronron thérapie», assure que le ronronnement «apaise» et agit comme «un médicament sans effet secondaire».

«Quand l’organisme lutte contre des situations pénibles, comme le stress, le ronronnement du chat émet des vibrations sonores apaisantes et bienfaisantes, un peu comme la musique», explique-t-il.

Le chat est alors comme un violoncelle dont la musique s’amplifie en fonction de la taille de sa cage thoracique, qui fait office de caisse de résonance. Le ronron vient du larynx et ses vibrations sont un signe d’apaisement entre chats.

«C’est le premier signal que la mère envoie à son petit, un appel de reconnaissance et d’apaisement qui fonctionne aussi avec l’homme», affirme le vétérinaire.

L’homme perçoit le ronron par son tympan, mais pas seulement.

«C’est par le tympan, mais aussi les corpuscules de Pacini, des terminaisons nerveuses situées au ras de la peau, que nous percevons le ronron qui émet des fréquences basses, entre 20 et 50 hertz. Des pensées positives et de bien-être sont alors transmises à notre cerveau», explique-t-il.

Et les vertus des chats, qui sont près de 11 millions dans les foyers français, ne se limitent pas au ronronnement.

«Le chat est un éternel bébé qui aime se faire cajoler et ne demande qu’à jouer et dans certains cas il comble un manque affectif pour ceux qui n’ont pas d’enfant», déclare-t-il.

Bars à chats au Japon

Victoria Houssay, 22 ans, est «rassurée et détendue» par la présence de Memphis, son troisième chat.

«Quand il ronronne sur mon ventre, je suis calme et détendue», confie la jeune femme. «Il vient de lui-même quand je suis triste, fatiguée ou malade et ça me fait du bien».

Dans les maisons de retraite acceptant les animaux, les chats réconfortent les résidents, confient les encadrants.

«Une de nos clientes souffre d’un trouble du comportement et seule la présence de son chat l’apaise, il l’aide à l’endormissement», témoigne Bruno Hardy, cadre de santé à la maison de retraite «Richard» à Conflans-Saint-Honorine (Yvelines).

Journaliste santé, Véronique Aiache a consacré un ouvrage à «La ronron thérapie», aux éditions Guy Trédaniel.

«C’est un puissant anti-stress, régulateur de la tension artérielle, boosteur des défenses immunitaires et un soutien psycho-moteur» note-t-elle rapportant les résultats d’une étude menée dans les années 1950 par le corps médical américain.

«À fracture égale, le chat se rétablit trois fois plus vite que tout autre animal. Les vibrations émises par le ronronnement ont d’ailleurs été reproduites par des kinésithérapeutes pour accélérer la cicatrisation osseuse», raconte-t-elle à l’AFP.

Au Japon, il existe même des «bars à chats», où les clients viennent se détendre après le travail, en buvant un thé tout en caressant les animaux.

La complicité entre le chat et l’homme trouve ses racines dans l’agriculture lorsqu’il faisait fuir les nuisibles il y a plusieurs millénaires.

Jean-Denis Vigne, chercheur au CNRS et archéologue, dit avoir découvert lors de fouilles à Chypre en 2005 les traces les plus anciennes d’une association entre l’homme et le chat «au sens affectif».

«Une sépulture d’un homme associée à un squelette de chat datant de 8.500 ans avant notre ère tend à prouver leur association dans la vie et dans l’au-delà», estime-t-il.

Source: Cyber-Presse

Cadeau de fin d’année 2012

décorations de célébrationCette année, je ne serai pas très originale, si je compare ce cadeau que je vous offre avec celui de la fin de l’année 2011

Hey oui! Je vous offre encore du Fred Pellerin, ce conteur qui, lorsqu’il s’exprime, échappe des petits papillons de bonheur et de vie qui s’envolent en déployant leurs ailes! Vous l’aurez compris, je l’aime beaucoup car il est criant d’authenticité et d’intensité. Un homme simple, mais oh combien original!!!

Je vous présente donc le discours de remerciement de Fred Pellerin du 19 décembre 2012, lorsque la première ministre du Québec, Pauline Marois, lui a remis l’insigne de chevalier de l’Ordre National du Québec. Un moment touchant! Comme toujours, Fred tricote les mots avec finesse, et touche les cœurs.

Extrait d’un spectacle de Fred Pellerin en France au Train Théâtre à Portes-lés-Valence ( Drôme ) le 30 mai 2012

Fred et Céline Dion chantent…

Fred en France avec Serge Lama, Alain Delon et Céline Dion… qui aurait cru qu’il se rendrait jusque là?…

Si vous en voulez plus…

Fred et la fête nationale

Je vous souhaite donc une belle fin d’année 2012….

Toutarmonie

L’instant aimé

10ième album de Jorane

Jorane, que j’aime vraiment beaucoup, a bercé plusieurs de mes journées de création depuis la sortie de son nouvel album le 6 novembre dernier. Fidèle à elle-même, toujours aussi envoûtante, son dernier album L’INSTANT AIMÉ est excellent!

Voici une des chansons que je préfère. Je n’ai pas trouvé de vidéo de « J’ai demandé à la lune » mais en voici deux pour vous… en attendant que vous achetiez l’album! Vous pouvez entendre des extraits ici sur le site Itunes.

Prendre le temps de se connecter intérieurement

Je viens de terminer l’écoute du livre de Bernard Moitessier « La longue route ». Oui! Oui! Je l’ai écouté! Depuis l’été dernier, je désirais lire ce récit de voile d’un navigateur ayant fait le tour du monde en solitaire sur son voilier « le Joshua », sans jamais trouver le temps de le faire. J’ai finalement trouvé le livre en format audio à la Grande Bibliothèque, et j’ai pu, ainsi, l’écouter tout en travaillant (créant). Un livre à conserver dans sa bibliothèque personnelle et à relire, même si vous n’êtes pas un amateur de voile.

Il parle de la vie finalement… la VRAIE vie… et tout au long de son voyage, il en vient à se connecter intérieurement suffisamment pour ne plus avoir le même regard sur le monde… il parle à son « double » qu’il surnomme affectueusement son « frère ainé ». Il en vient à ressentir les éléments autour de lui au point de faire un, de ressentir les dauphins… etc.. Un petit bijou que je vous recommande.

Pour faire suite à ce merveilleux récit, je vous offre cette chanson « Hymne à la vie » de Michel Pépé, dans le même ton que ce livre, afin de contribuer à vous reconnecter intérieurement. Prenez le temps de l’écouter en regardant le diaporama, pour satisfaire votre curiosité, puis écoutez-le à nouveau en fermant les yeux, et en vous laissant porter par cet air. Vous verrez!