Vidéo

Du bonheur et encore du bonheur!

Vous avez probablement remarqué le sous-titre de ce blogue: « Avoir l’impression d’avoir été parachuté sur la mauvaise planète? » Effectivement, en voyant tout ce qui se passe sur cette planète, on se dit qu’il doit sûrement y avoir erreur! Me suis-je trompée de planète? De là le terme « Extra » que j’utilise, pour désigner ceux qui se démarquent des autres et qui comme moi, ont souvent cette impression de ne pas appartenir au genre humain. « Extra » aussi pour « extraordinaire », car lorsqu’on vibre à l’unisson avec ce qui nous donne vie, avec la nature et tout ce qui nous entoure, nous sommes tous, à notre façon, des êtres extraordinaires. Ces gens sont authentiques, vibrants, et passionnés. Ces personnes, lorsqu’elles parlent, ne font pas qu’aligner des mots pour avoir l’être intéressants. Non, car l’énergie qui émane d’eux communique déjà avec nous, bien AVANT les mots. On les ressent plus qu’on ne les entend. Il émane la vie… la vraie vie!

Ce matin, en parcourant rapidement mes courriels, je suis tombée sur le titre d’un documentaire, publié par Nouveau Paradigme, qui a attiré mon attention. N’ayant pas le temps de le visionner, je l’ai mis de côté. Puis j’ai reçu un courriel d’un ami Français, qui me connait très bien, pour avoir vécu au Québec quelques années. Il m’envoyait le lien de ce même documentaire qu’il savait que j’aimerais csr c’est gens parlent le même langage que « les extras » dont je parle régulièrement. Il n’en fallait pas plus pour que je le regarde en début de soirée.

Vous vous souvenez de la dernière fois où vous avez mangé quelque chose de si bon que vous en fermiez les yeux de plaisir pour mieux le savourer? Eh bien, ce documentaire m’a fait le même effet, car les quelques personnes qui prennent la parole sont vibrants d’authenticité! Je n’avais cependant pas envie de fermer les yeux car juste ;a regarder, on voit bien que ces individus parlent de ce qu’ils vivent. C’est du bonheur de ressentir ces gens! Bon, je vous avouerai que j’ai un gros gros coup de cœur pour Laurent Elie Levy, l’homme à la chemise lignée bleu et blanc, qui rayonne littéralement, tant il est enthousiaste, vrai et connecté! Ahhh que c’est rassurant d’entendre parler ces gens! Chaque fois que je fais de telles rencontres, une petite voix me dit « tu vois bien que tu n’es pas seule sur cette planète! » 🙂

Alors sans plus tarder, je vous laisse savourer ce documentaire des productions Tistrya intitulé LA PUISSANCE DE L’INTENTION. Plus bas, si vous en voulez encore, vous trouverez la bande-annonce du prochain documentaire des productions Tistrya intitulé ÉTATS MODIFIÉS DE CONSCIENCE.

Bande-annonce de leur prochain documentaire qui sortira au printemps 2016:

www.tistryaproductions.com

 

Vidéo

Le mensonge dans lequel nous vivons

Voici un vidéo intelligent et cohérent qui résume bien nos vies… un vidéo de type « wake-up call »! 🙂

Je vous ai trouvé une version avec sous-titres français pour que plus de gens puissent en profiter, car le vidéo est en anglais.

Toutarmonie

Bonheur climatique!

Nous parlons beaucoup des conséquences néfastes et désagréables du réchauffement climatique, et pour cause, cela implique de grands changements et ajustements. Aujourd’hui, je viens vous parler d’un côté positif à celui-ci…

Nous sommes, je le répète, un 21 mars… et ici c’est le Québec! Pourtant, ce matin, à 8 h 30 je suis sortie en manches courtes, pieds nus dans mes chaussures! Je ne frissonnais pas du tout! J’ai ouvert ma fenêtre (pour réchauffer l’intérieur de la maison!!!)… et depuis quelques jours, tous les thermostats sont fermés! Cela est déjà assez exceptionnel car habitant une maison centenaire, c’est frais et humide au rez-de-chaussée. Pourtant, pas besoin de chauffer!!!

Je suis allée prendre un café au Tim Hortons face au champ pour observer les centaines de bernaches qui ont passé la nuit sur le fleuve, et qui se réchauffaient les fesses au soleil avant de repartir, guidées par leur radar interne. Je les entendais presque se dire entre elles qu’elles avaient bien fait de suivre leur instinct en revenant plus tôt!

J’ai croisé des gens en shorts…

Tout le monde est hyper souriants, heureux de cette explosion de vie prématurée. Tout le monde se parle… car en effet, cela est une particularité québécoise qui me manquait quand je vivais à l’étranger, les gens sont non seulement faciles d’approche, mais très chaleureux même avec les gens qu’ils ne connaissent pas. Ce matin, je discutais justement avec un couple dans la fin cinquantaine. Chaque matin, il vont prendre leur café ensemble là, au bord du champ. Et je souriais… parce que nos grands-parents nous disaient à l’époque, en avril ne te découvre pas d’un fil… Et donc la dame portait encore ses bottes!!! Elle disait hésiter à les enlever, mais avouait avoir très chaud au pieds!!! Par contre, elle mentionnait qu’ils ont failli partir le climatiseur durant la nuit!!!!! 🙂

Son mari entretien les pelouses et les jardins en été, c’est son travail. Peut-être dans un avenir pas si lointain entretiendra-t-il les palmiers! Il commencera son travail plus tôt cette année… alors que les déneigeurs n’ont presque pas eu de travail cet hiver. Le bonheur des uns fait le malheur des autres.

On nous annonce une chaleur avoisinant les 29 Celcius aujourd’hui et demain! Chaque jour nous battons des records de chaleur.

Ça sent bon dans la maison, avec les fenêtres ouvertes!

Je mentionnais à un ami français l’an passé qu’on ne sait pas ce qu’est le printemps tant qu’on n’a pas traversé un hiver québécois! Mais je dois avouer qu’en ce moment, cela dépasse tout! Je ne me souviens pas avoir vécu aussi grande explosion de joie collective lors d’un printemps! Sans doute parce que, comme au jeu Monopoly, nous avons passé GO (l’été) sans récolter notre 200 $ (printemps)…

En France, le 1er mai, c’est le jour du travail, ou quelque chose comme cela. Et partout dans les rues il y a des gens qui vendent du muguet! Ici, autour de la fête de Pâques, on voyait des cartes de souhaits avec des jonquilles… mais dans les faits, nous n’avons aucunes fleurs avant la fin mai. Au rythme où vont les choses cette année, je crois bien que nous aurons nos fleurs avant les Français!!! 😉

Je sais… ne me le rappelez pas… que ce réchauffement implique aussi plus d’insectes, la disparition graduelle du sirop d’érable qui ne peut se passer de gel la nuit, de nouvelles maladies, la disparition de certaines espèces telles que les ours, des tempêtes de plus en plus tropicales et dévastatrices (nous le voyons s’accélérer chaque année ce phénomène), sécheresse, ouragans et j’en passe. Aujourd’hui le centre météo de la Californie à émit une alerte sismique pour les prochaines 48 heures, suite au gros séisme du Mexique, lequel subit encore de grosses secousses depuis… Il semble y avoir une épidémie d’éruptions volcaniques à travers le monde…

Mais aujourd’hui, laissez-nous nous réjouir de cet aspect positif du réchauffement! C’est tout simplement GÉNIAL!!!!

Ressentez-vous cette vague intense d’énergie qui part du Québec? Même les écureuils dansent!!!!

Bon été à tous!!!!

Pour suivre l’évolution de cette vague de chaleur, je vous invite à aller sur le site de météo média.

Vivre l’ici et maintenant

Quand on se sent « extra », on se sent très souvent isolé, dans le sens de différent. Et il nous est impossible d’être autrement si on se respecte. Donc, on apprend à faire avec, et on poursuit notre route grâce à cette foi intérieure d’être sur le bon chemin, même s’il est peu fréquenté.

Pour fonctionner dans cette société, on doit aussi apprendre à se taire très souvent, et observer avec un certain recul. On se demande souvent ce qu’on fait ici, n’approuvant pas une grande partie de ce que l’on voit et entend. On agit aussi lorsqu’on le peut. Et tout au long de notre parcours, nous recevons des signes, des encouragements, des états d’être qui dépassent l’entendement. Cela nous motive à poursuivre. Et nous traversons des épreuves également…

Et pour rester positif malgré tout ce qui se passe dans le monde et dans nos vies, on doit vivre dans ce qu’on appelle l’ici et maintenant. Je crois sincèrement que cela fut et demeure l' »outil » le plus précieux de toute ma vie.

Quand ça va mal, les gens ont souvent la mauvaise habitude d’amplifier cet état d’être, ce qui engendre peur et analyse. Et quand on analyse, on ne « ressent » plus. Et quand on ne ressent plus, on ne peut « entendre » ce que nous dit notre « voix » intérieure que moi j’appelle mon « double ». On imagine le pire, on se fait du cinéma mental, et on n’ose plus avancer. On se referme… On se ferme à l’univers en nous. Et cela nous fait faire d’incroyables détours… et nous prive du bonheur.

Si je vis dans l’ici et maintenant, en étant conscient que la vie est illusion, avec la foi que rien de ce que nous vivons n’est laissé au hasard, je vivrai quand même des peines, mais je les exprimerai sur le coup, sans les amplifier, tout en gardant un certain recul me permettant de voir l’ensemble. Et cela permet rapidement de passer à l’étape suivante. Un jour, quelqu’un m’a fait une démonstration simple mais oh combien efficace… avec des assiettes!

Imaginez sur un mur plusieurs assiettes à hauteur des yeux devant vous. Une assiette représente la famille, une autre assiette représente le travail, une autre votre vie amoureuse, une autre les loisirs… et ainsi de suite. Nous avons la fâcheuse habitude de plonger le nez d’une assiette à l’autre tout au fond. Ainsi, quand je suis dans mon assiette travail, je ne vois plus les autres assiettes. Le soir, je plonge ensuite dans l’assiette  famille ne voyant plus le reste… et ainsi de suite. Ce qui fait que quand je plonge le nez dans le fond d’un problème, je ne vois plus l’ensemble de ma vie. Le problème prend toute la place, et cela m’empêche de trouver des solutions et de prendre le recul nécessaire pour ressentir ce que je dois faire.

Donc, pour revenir à cet « ici et maintenant », il nous permet également de vivre une vie plus riche en tous points. Je m’explique. À partir du moment où je vis quelque chose de gros, de fort, que ce soit positif ou négatif, le mental* voudra prendre le contrôle. Il voudra analyser… et m’empêcher d’aller plus loin. Et ce que je veux, c’est avancer… Je dois donc le remettre à sa place, dans son rôle de traduction de ce que je ressens intérieurement, et vivre l’instant présent.

Je n’aurais pas vécu le 1/5 de ce que j’ai vécu dans ma vie si je n’avais pas vécu dans l’ici et maintenant. À 22 ans, j’ai tout laissé pour aller faire un tour du monde avec mon sac à dos, parce que c’est ce que je ressentais devoir faire avec toute mes tripes. J’aurais pu m’en priver, ce qui aurait été une grosse erreur car cette expérience fut déterminante dans ma vie. J’aurais pu amplifier les peur concernant mon avenir, en n’osant pas quitter un très bon emploi, en craignant pour ma sécurité financière… et ainsi de suite, ce que je n’ai pas fait. C’est sans parler des peurs que les autres veulent nous retransmettre. J’ai expérimenté le lâcher prise tant de fois tout au long de ma vie, que je sais aujourd’hui que lorsque cette voix me parle si fort, c’est qu’il y a là quelque chose d’important pour moi. On me guide vers ce dont j’ai besoin. Et à partir du moment où j’accepte cela, je ne me casserai pas la tête avec l’analyse, sachant fort bien que si je ressens que je dois faire quelque chose, c’est que le reste aussi s’orchestrera pour sa réalisation. La plupart du temps, je n’aurais jamais pu prévoir les manières d’arriver à destination! Pourtant, cela se faisait chaque fois.

L’ici et maintenant est l »outil » permettant d’être heureux en tout temps. Et quand quelque chose de positif nous arrive, nous devons l’amplifier et le faire vivre à toute notre forme. Le faire circuler. Le goûter. Je pense que cela est le plus merveilleux des remèdes! Et quand ça va moins bien, je peux recréer cette empreinte intérieure du bonheur… et cela me permettra d’aller plus loin, plus rapidement.

La vie est illusion, ne l’oubliez pas!

Si je vous fais croire que le billet de loterie que vous détenez est gagnant, tout le temps que vous le croirez, toute votre forme vibrera très fort car vous croirez avoir gagné! Vous serez heureux! Pourtant, il n’en est rien, c’est une illusion qui vous aura tout de même fait vivre quelque chose de très fort. Partant de cela, pourquoi acceptons-nous d’amplifier ce qui ne va pas? Nous avons tant de pouvoir en nous…!

D’un point de vue personnel, je vis en ce moment quelque chose de très fort, de très beau, d’une puissance inouïe… Je suis consciente que je pourrais tout bousiller cela si je ne vivais pas dans l’ici et maintenant. Et en acceptant de le vivre sans laisser les peurs me contrôler, je sais que je me fais le plus beau des cadeaux, lequel engendre un bonheur inexplicable et la réalisation de mes rêves les plus fous. Car oui, tout est possible tant qu’il y a de l’amour… et l’amour ouvre toutes les portes si on sait s’y abandonner sans peur.

Et quand on sait vivre ainsi, on attire rapidement à nous ce dont d’autres n’oseront même pas rêver… ! Rien n’est impossible…

*J’ai souri tout à l’heure car justement Jigé s’exprime aujourd’hui sur le  « mental »  de très belle façon dans son blogue Connaissance de soi. Je vous invite à le lire en complément.