Concrétisation d’une intuition

Il y a quatre jours, dans ma publication Une histoire d’amour, je vous expliquais comment j’avais sauté dans le vide (au figuré) avec pour seul parachute ma foi en ce qui me guide, en quittant un travail en temps de pandémie. Appelez-le intuition ou petit voix si vous préférez, moi je le nomme mon « double ». Ne pas confondre non plus avec des voix dans la tête, car ça viendra plutôt de la région du cœur. Vous pouvez l’appeler Dieu, si vous voulez, mais cette force n’est pas extérieure à vous, elle est vraiment en vous. Je venais donc de passer une entrevue d’une heure pour un poste que je ressentais comme s’il était déjà le mien. C’était vraiment très fort. Je vous ai parlé de mon impatience et de ma joie quand j’ai découvert que je n’avais tout simplement pas reçu le courriel de convocation qu’ils avaient envoyé.

Quatre jours plus tard, je recevais un autre courriel pour une deuxième convocation. Deux candidates s’étaient démarquées et ils souhaitaient pousser plus loin avec une 2e entrevue le lendemain. Ce n’est pas tout de ressentir, il faut aussi passer à l’action en fonction de ce qu’on ressent. Sur le coup, il y avait la joie de faire partie des deux personnes sélectionnée et le mental qui disait; « Ah tu vois, ce n’est pas encore dans la poche! » Il faut constamment se souvenir que quand ça vient du mental (de la tête) c’est un désir de notre cerveau de reprendre le contrôle sur quelque chose que nous ne contrôlons pas de toute façon. Bien entendu, certains diront que cela dépendra de MES performances, mais j’aurais eu beau me préparer encore et encore, je n’avais aucune idée ce qu’ils allaient me demander. Au final, ce qui doit arriver arrivera. J’ai fait ce que je fais le mieux, je me suis connectée sur mon ressenti pour tenter de prévoir où se situeraient leurs questionnements. J’ai exploré en moi ces zones et je n’ai finalement rien préparé de particulier. Ça aurait sonné faux et je n’avais aucune certitude sur ce qu’ils allaient me demander. Je devais surtout me concentrer sur mon état d’être. Une amie m’a téléphoné et juste en discutant, j’ai eu la direction que ça allait prendre, car les hasards n’existent pas. J’allais me contenter d’être moi en toute authenticité. J’étais la première à passer. L’entrevue a duré 1 h 30 et c’était génial! Quand ce fut terminé, je me sentais très sereine et j’étais très confiante que j’aurais ce poste. Cela s’est effectivement concrétisé quelques heures plus tard. J’ai été choisie! YOUPPI! Ce n’est qu’un emploi vous direz-vous peut-être, mais non. C’était beaucoup plus que cela pour moi. Je vous explique.

Tout le contexte, d’un point de vue logique et analytique, était une situation pratiquement impossible. Je ne vous ai pas tout raconté (et ne le ferai pas), mais les enjeux étaient BEAUCOUP plus gros et complexes que ce que je vous ai raconté. Quitter un emploi en temps de pandémie, alors que le chômage ne fait qu’augmenter, était à lui seul un enjeux énorme, surtout qu’en démissionnant, je n’avais pas droit au chômage. Je n’étais pas prête non plus à faire n’importe quoi comme travail. J’avais en réalité des critères très très très précis qui limitaient ÉNORMÉMENT les possibilités. Je voulais aussi quitter une région avec une vision très claire de la nouvelle région où je voulais aller et du type de maison que je voulais. Il y a une grosse pénurie de maison à louer et même à vendre là où je me dirige. Il y a de grosses surenchères en ce moment au niveau immobilier. Une vraie folie! Je ne pouvais pas vraiment trouver de maison tant que je n’avais pas trouvé de travail, car évidemment, personne ne veut louer à quelqu’un qui n’a plus de revenue. De plus, il y avait aussi un enjeu au niveau de mon véhicule. Alors c’était la totale. Travail, maison, région et auto! Tout était en changement et je risquais de tout perdre. TOUT. Sans parler qu’en raison de la pandémie, tout change aussi tout le temps et on se dirige tout droit vers une grosse crise économique. C’est d’ailleurs à cause de tout cela que j’ai tant hésité, mais en moi ça hurlait de passer à l’action. Je l’ai fait!

Qu’est-ce qui m’a convaincu d’écouter ma voix intérieure et d’agir, alors que tout était contre moi? C’est quand je me suis souvenue que TOUT ce que nous voyons avec les yeux est une illusion et que ce n’est pas nous qui contrôlons la partie. Si j’avais cru ne serait-ce qu’un tout petit peu devoir organiser tous ces changements, j’en aurais été sincèrement incapable. Tous les synchronismes que cela implique est impossible à gérer d’un point de vue « humain ». J’ai fais ce grand saut parce que JAMAIS mon double ne m’a laissé tomber. Il prend parfois des chemins étonnants, mais le résultat est toujours impressionnant. Il possède une précision chirurgicale, tout comme le vôtre! Je peux très bien comprendre que vous ne compreniez pas ce que je viens de vous dire et que ça ne fasse aucun sens pour vous, mais je vous jure que le jour ou vous aurez compris cela, plus rien ne vous fera peur.

ILLUSION

Ça commence par un profond respect pour la vie et de ce qui vous habite. Puis, vous devez ressentir en vous avec toutes les fibres de votre être ce que vous voulez comme si vous l’aviez. Ce n’est pas de la visualisation. C’est de la foi. Si je le vois en moi, c’est que ça existe déjà. Si je ne le vois pas, vaut mieux passer à autre chose. Je ne pourrais souhaiter voir atterrir un hélicoptère chez moi, si cela n’est pas quelque chose qui résonne profondément en moi. Ce serait peine perdue. Vous ne savez pas comment cela se concrétisera? Pas grave, puisque de toute façon, c’est votre double qui va tout mettre en place pour que ça arrive. Attention, il ne suffit pas de rester les bras croisés, il faut rester connecté et passer à l’action en fonction de ce qu’on ressent. Si vous pensiez aller vers le nord, mais que ça dit fort d’aller vers le sud, vous allez vers le sud. Aussi précis que cela. Ça se pratique et plus vous l’expérimentez, plus vous développez votre confiance en vous.

Ensuite, il faut lâcher prise. C’est le plus difficile. S »accrocher à rien et rester ouvert au changement. Faire ce qu’il faut pour rester connecté et conserver le bon état d’être est ESSENTIEL. Ça veut dire que quand vous sautez dans le vide, vous vous tenez loin de tous ceux qui tenteront de vous faire peur, de vous ramener dans votre tête et de rationaliser ce que vous faites. Quand je vous en ai parlé, ça faisait déjà un mois que j’avais fait le grand saut et j’avais ressenti en moi le signal que ce n’était qu’une question de jours. Si vous ne maîtrisez pas encore tout cela, attendez idéalement que ça se soit concrétisé pour ne pas ébranler votre foi. Il n’y a pas de petit ou gros doute. Un doute est un doute.

Il y a autre chose qui rend l’obtention de cet emploi si précieux. Déjà parce que le type de travail que je recherchais se compte presque sur le bout des doigts et que je sais que tout ce que j’ai fait à ce jour au niveau professionnel et dans mon cheminement personnel me préparait à ceci. Je ne peux vous en dire plus, mais je sais que je contribuerai à faire une différence. De plus, les détails très particuliers de ma demande, que je ne vous ai pas partagés, sont tous là! C’est exactement comme lorsque j’avais acheté un hamac il y a cinq ans en prévision de mon projet de vivre en campagne et que la maison que j’ai trouvé avait déjà des crochets aux arbres pour accrocher mon hamac au bord de la rivière! Précis jusque dans les moindres détails. Quand ça se concrétise, vous comprenez que les seules limites qui existent sont celles que vous vous mettez. En bonus, vous n’aurez plus peur de la mort, parce que vous vous sentirez plus vivant que jamais et accompagné.

Une amie qui me connait depuis l’adolescence, avec qui je discutais au téléphone après ma première entrevue me disait que j’étais surtout chanceuse, car elle sait que ce genre de situation impossible m’est souvent arrivée. Je me souviens aussi qu’à une certaine époque, un amoureux me disait que j’étais une sorcière et un autre me prenait pour une extra-terrestre. En gros, ce qu’ils me disaient, c’est que ces synchronismes c’est juste à moi que ça arrivait. Que tout le monde ne peut pas vivre cela. Si j’avais la grosse tête et que je souhaitais nourrir mon égo, je leur dirais que cela est vrai. Seulement je leur mentirais, parce que nous avons tous cette capacité. TOUS. Est-ce que tout le monde est rendu là dans sa vie, non, ça je vous l’accorde. Cependant nous avons tous en nous ce qu’il faut. Encore faut-il le souhaiter…

Entendez-vous? C’est mon prochain chez-moi qui est en route vers moi… Il sera encore mieux que je ne l’imagine. Vous devriez voir la précision de la liste concernant cette maison!

Allez je file me coucher, je suis épuisée et il est tard.

À bientôt,

Toutarmonie

13 réflexions au sujet de « Concrétisation d’une intuition »

  1. C’est super félicitations !!! Mais tu as malgré tout ce que tu racontes, été très courageuse car même si on se fie à son instinct/intuition ça peut lui arriver de se tromper. Tu as voué une confiance aveugle au flow de la vie et ça a fonctionné, merci d’avoir partagé cela ! A nous de croire davantage en la loi de l’attraction avec ton parfait exemple.

  2. que je suis contente de te lire! je peux témoigner que tout ce que tu écris est ce que je vis aussi (et pas seulement moi mais mes filles et certaines de mes amies aussi….celles qui ont ‘expérimenté’ et expérimentent ce qu’est notre *cœur*)
    je m’aperçois que nous sommes des femmes …..je ne connais pas d’hommes qui en témoignent….pas même mon mari malgré les preuves qu’il a sous le nez, avec moi et nos filles depuis presque 50 ans…..il lui faut encore un peu de temps, semble-t-il….il le ‘reconnaît’ mais pas pour lui
    dans certains de mes billets (mais surtout dans les commentaires de mes billets) je parle de ces expériences du *cœur*, c’est à dire de ce qui peut paraître ‘fou’ mais qui se produit quand même!
    mes rencontres avec la faune et la flore sauvage en font partie bien sûr mais pas que 🙂
    je pense aussi que c’est ce qui nous a rapproché toi et moi et qui fait que je me suis abonnée à ton blog récemment alors que toi, tu t’étais abonnée au mien il y a un moment déjà…là, mon cœur a senti que c’était le moment de s’abonner (pour ne rien perdre de tes écrits) et, dans ces cas-là je fais taire mon mental quand il demande ‘pourquoi faire ça’ car je fais confiance à mon cœur et j’agis 🙂
    à bientôt pour la suite!
    gros bisous!

    1. Merci pour ton magnifique partage Malyloup! Quand on expérimente cela, on ne peut plus faire marche arrière et lorsqu’on repousse un appel provenant du Coeur, ça devient vite INVIVABLE. Tu seras heureuse d’apprendre que je connais des hommes qui savent entendre leur petite voix et agir en fonction d’elle. Ça semble plus facile, plus naturel pour les femmes parce que la vie nous a apparemment équipé d’un radar plus sophistiqué en raison de la maternité, pour ressentir les besoins de nos enfants. Faudrait que je te trouve la source de ça, mais ça a été démontré. Je suis heureuse de te retrouver ici et d’échanger avec toi. ✨🤩

  3. Quelle belle libération de l’expression personnelle à propos de cette confiance en soi et de la confiance en la vie,
    Je me reconnais dans beaucoup de domaines de cette dynamique de Vie, et merci encore d’exprimer et de publier ce type d’expérience de vie
    Nous utilisons des représentations et des mots différents pour dire les choses, mais c’est tellement important d’afficher ce genre de vécu pour en propager le plus largement possible le contenu, la qualité et l’intention,
    Alors merci, et je reviendrai ici pour les nuances de compréhension, pour en parler encore et encore,
    La « Légende » s’écrit ainsi, par et dans le Présent,
    Félicitations!(bis)

    1. Merci Étoile31 pour ton partage! En effet, le choix des mots est vaste, mais la connexion est universelle. C’est d’ailleurs en étant « connectés » de manière individuelle que nous arriverons à ne faire qu’un tous ensemble. 🥳

      1. Faire qu’Un, Trouver l’Unite, Réaliser l’Unification, Ha ça mais oui, tous les Ingrédients, sont là, déjà en nous, tapis et qui couvent depuis la Nuit des Temps et au Travers des Espaces, de par notre structure même incarnée et par le fait de l’Anima-Animus…., le « reste », est social, le reste est oui, ouverture et attentions au fait de la connexion, Il est tout autant loisible de vivre cela, que de vivre « à côté »….

  4. You know I have often battled with myself because i was under the illusion that I had control over the outcome of things. What I have learned is that when I simply go along with the situation without attempting to manipulate the outcome then things quite often happen in positive way.
    Congratulations on your new job.
    Would you say it was a great risk that you took because following your intuition was clearly the correct path?

    1. Absolutely!!! 😊 As it always did. Thanks! In fact, every times I did, it was always magical. I wouldn’t know you either if in 1989, I haven’t left a really great work to follow my heart to « backpack » around the world. At that time, I didn’t have the money to leave a year, I got my airline ticket and a backpack, and suddenly the money came! Synchronisms were the major part of that great trip too. Life is moving. We are here to live experiences. To feel the life shining in our bodies. I have so many incredible stories that illustrates this.
      It’s always a pleasure to hear from you. I hope summer is great in Australia. 🔆 It would be cool to skype soon!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s