Plus de sacs et de bouteilles en plastique à Montréal

interdiction-sacs-plastique-europe

Youppi!!! Les sacs de plastique seront interdits à partir de janvier 2018. C’est loin, mais déjà plusieurs commerces ont commencé, janvier 2018 étant la date limite. Prochaine étape annoncée… le bannissement des bouteilles d’eau en plastique à usage unique.

bouteilles-eauReportage vidéo de Radio-Canada ici.

Nouvelle au Journal La Presse ici.

Voici le communiqué de Presse du maire de Montréal:

Montréal, le 22 février 2016 – Le maire de Montréal, M. Denis Coderre, et le responsable du développement durable, de l’environnement, des grands parcs et des espaces verts au comité exécutif, M. Réal Ménard, ont annoncé le bannissement des sacs d’emplettes en plastique léger à Montréal à compter du 1er janvier 2018.

« Nous posons un geste fort aujourd’hui en annonçant ce choix réfléchi que fait Montréal de bannir les sacs de plastique légers dans les commerces de détail. La Commission sur l’eau, l’environnement, le développement durable et les grands parcs a pris soin de bien analyser les différents impacts et les enjeux environnementaux, économiques et sociaux. Avec cette interdiction ciblée qui laisse une période d’ajustement jusqu’au 31 décembre 2017, nous nous assurons de prendre les bons moyens pour le développement durable et la qualité de vie des Montréalais par une réduction à la source. Nous encourageons ainsi l’utilisation des sacs réutilisables ou plus résistants, un geste déjà posé par de nombreux Montréalais. D’ailleurs, la Ville de Montréal encouragera en parallèle plusieurs autres initiatives visant la consommation responsable, comme la réduction de la consommation des bouteilles d’eau en plastique, mais également le développement d’une filière de conception et de fabrication de sacs réutilisables au Québec », a déclaré le maire de Montréal, M. Denis Coderre.

Un bannissement qui comporte certaines exceptions

« Avec le nouveau règlement à être finalisé prochainement, la Ville vise le bannissement d’un certain type de sacs, soit ceux utilisés pour faire des emplettes et qui sont distribués ou vendus dans les commerces de détail. Il s’agit plus précisément des sacs légers (de moins de 50 microns) et des sacs de type oxo-dégradables, oxo-fragmentables, oxo-biodégradables et biodégradables. Je tiens à rappeler que ces sacs, a priori inoffensifs, ont des impacts importants au niveau de l’enfouissement tout comme sur nos écosystèmes vu leur volatilité, leur façon de se décomposer et le temps que ça prend pour une telle décomposition » a ajouté M. Ménard.

Notons que malgré ce nouveau règlement, certains sacs, pour des raisons d’hygiène, par exemple les sacs minces pour les fruits et légumes ou pour les médicaments, ne sont pas ciblés.

La Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) a également mis en place un comité de suivi qui travaillera à l’harmonisation de l’interdiction de l’utilisation des sacs d’emplettes en plastique à usage unique sur le territoire métropolitain et, au Québec, en collaboration avec l’Union des municipalités du Québec et la Fédération québécoise des municipalités. « Nous espérons que d’autres villes emboîteront le pas afin que l’interdiction de ces sacs se fasse à l’échelle du Québec » a déclaré M. Coderre.

D’ici la mise en vigueur du règlement, le 1er janvier 2018, la Ville de Montréal ira de l’avant avec des activités sensibilisation afin d’informer les citoyens, les commerçants et l’industrie du plastique des modalités du nouveau règlement et des solutions de rechange aux sacs d’emplettes en plastique léger.

« Nous savons que le Québec, notamment Montréal, a déjà eu un bon chemin de parcouru avec le Code volontaire des bonnes pratiques, mis en œuvre en 2008 et qui a mené à une réduction de 52% de l’utilisation des sacs de plastique. Je compte une fois de plus sur l’implication et la participation des citoyens, des commerçants et de l’industrie pour passer à une prochaine étape et assurer le succès de ce changement, faisant de Montréal une ville écoresponsable pour le bien de l’ensemble des Montréalais, de notre milieu de vie tout comme des générations à venir », a ajouté M. Coderre.

La Ville de Montréal a également annoncé l’année dernière son adhésion au National Zero Waste Council (NZWC), une organisation canadienne qui regroupe des particuliers, des organismes gouvernementaux, des entreprises, des industries et le secteur communautaire qui prônent l’atteinte du « zéro déchet ».

Ce point de presse est disponible à partir de la chaîne YouTube du maire de Montréal, M. Denis Coderre, à l’adresse suivante : http://bit.ly/1LekA8U

Toutarmonie

Publicités

17 Comments

Add yours →

  1. Une mesure qui va dans le bon sens

    • Oui! Ça devrait toutefois être un minimum dans toutes les villes. En 1991, alors que j’ai vécu quelques mois à Zürich en Suisse, tout le monde apportaient ses sacs en tissus lors des emplettes! Ça fait 25 ans de cela! Il en faut du temps pour créer un mouvement!!!!

      • J’aimerais tant que nos blogs accélèrent des changements… enfin là je rêve

        • Ne désespère pas! Quand j’ai commencé mon premier blogue « Les mondes de Toutarmonie », un lecteur est devenu végétarien en lisant mon blogue. C’est lui qui me l’a dit. À l’époque, tous ces changements étaient loin dans ses priorités et si tu voyais comme il a poussé loin son changement!!! Très encourageant!
          De plus, il y a tous ceux qui lisent en croyant que le changement est impossible et qui réalisent, de lectures en lectures, qu’il serait temps de s’y mettre.
          Je lis en ce moment « Demain », puisque le documentaire du même nom n’est pas encore disponible à Montréal. Ça me fait tellement de bien de lire cela! Je crois que bien des gens bougeront suite à ce livre et ce film. Ils ont même fait un livre destiné aux enfants!
          Moi j’y crois qu’un texte peut créer un déclic chez les gens.

        • Vois tu, quelque part j’espère, sinon je ne bloguerais pas.

  2. Oui!!!! Cela devrait être dans toutes les villes/municipalités!
    Fini les foutus sacs de plastiques qui trainent partout, les gens n’ont qu’à s’habituer aux sacs réutilisables, si moi, je le fait depuis quelques années, tout le monde peut!

    • 🙂 Je pense qu’en parallèle avec cette campagne pour apporter ses sacs réutilisables aux magasins, les villes devraient éduquer les citoyens à ne plus emballer leurs déchets dans des sacs. Ils devraient inciter à ce que les déchets soient placés directement dans les gros bacs sans sacs, autrement il y a trop de gens qui vont gémir que les sacs-poubelle coûtent chers… sans penser que ces sacs ne sont pas nécessaires. C’est pour cela que les aînés demandent souvent des doubles sacs pour un seul article… pour leurs vidanges! On peut aller vider notre poubelle directement dans la bac surtout qu’à Montréal maintenant, on composte aussi, donc finit les odeurs dans les poubelles.

      • Pour les senteurs malgré que le compostage n’est pas dans tous les régions, rien n’empêche de vider plus fréquemment la fameuse poubelle dans le bac dehors 😉
        Et pour ce qui sent mauvais, les gens ont juste à moins gaspiller et les odeurs seront moindre!

        Ici en Abitibi, il y a les bacs de récupération et de vidange comme partout au Québec depuis plusieurs années (une 10zaine d’années minimum).

        De toute façon, le retrait de ces fameux sacs, c’est les micro-biles qu’ils en sont fait qui nuisent à tous les écosystèmes. Les « sacs de poubelle » comme tels sont plus épais et nuisent moins alors ça ne devrait pas changer les prix de ces derniers.(À mon avis)…

        Un jour, ce sera le retrait des toilettes à chasse d’eau (un rêve)!
        C’est illogique de faire des selles dans l’eau que l’on boit…. Les toilette à compost sont sur le marché depuis des années mais la plupart des municipalités doivent changer leurs lois sur les égouts etc…. Ça c’est un autre débat comme de me faire changer mon alimentation. 😉

        • C’est quand même une foutu de mauvaise habitude d’emballer nos déchets, non?
          Le plus gros défi, je pense, est de faire réfléchir les gens sur leurs habitudes… Ou réfléchir tout court.
          Pour ton alimentation, tu y arriveras quand tu comprendras ce que tu manges… 😉

  3. ça va devenir une norme bientôt et puis de toutes façons les villes vont s’apercevoir que ça coûte trop cher de ramasser les sacs et autres bouteilles plastiques et qu’il vaut mieux les interdire, c’est leur intérêt et c’est notre avenir

  4. Quelle bonne idée M. Coderre. Pour ce qui est des bouteilles de plastiques d’eau certaines sont recyclable en tuiles de toiture au Costa Rica. très ingénieux et très esthétique. On a plus le choix il faut que chacun fasse sa petite part. Et comme ça ne bouge pas vite des gens bien placés comme un Maire, un Député, un premier Ministre peuvent faire avancer les choses en plaçant des lois intelligentes comme elle-ci. Des lois qui font du bien.
    Voici le lien sur un article des bouteilles d’eau recyclable en tuiles de toit, Agua Costa Rica:
    http://www.goodchinabrand.com/19833200070fr.html

    Johanne

  5. Excellent choix ! Je suis fan du sac en tissus rangé dans le fond de moi sac à dos 😊

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :