Deux mondes différents…

Hier, j’ai publié sur mon autre blogue une vidéo d’une tribu qui, dit-on, n’aurait jamais eu de contacts avec le monde extérieur. Le caméraman était dans un avion à 1000 mètres d’eux avec un puissant objectif. Ils vivent au Brésil, en plein cœur de la forêt amazonienne.

Il se nourrissent de ce qu’ils trouvent tout autour, chassent probablement pour leur propre consommation avec leurs arcs, et leurs maisons sont construites avec ce qui est disponible dans la forêt… le tout étant évidemment biodégradable. Pas de site d’enfouissement de déchets… ils respectent la nature. Ils se sont adaptés à leur environnement. Ils n’ont pas besoin de posséder plein de biens pour être heureux. En fait, ils ne se posent peut-être même pas la question, s’ils le sont ou pas. Ils vivent. Ils ne sont pas encroutés dans une « fausse » sécurité, ils vivent. Ils n’ont pas d’assurances, pas de fond de pension, pas de carte d’identité, pas de centres de conditionnement physique, pas de télévision ni ordinateur, encore moins de téléphone, ils vivent. Ils ne possèdent pas de véhicule, ils marchent. Ils ne reçoivent sûrement pas de salaire, chacun devant faire sa part, et ils partagent entre eux ce qu’ils ont. Je serais prête à parier qu’ils ne connaissent pas non plus la dépression. Ils ne s’inquiètent pas non plus à savoir si ce qui est dans leur assiette (s’ils ont des assiettes!) est sain, transformé génétiquement, ou irradié par les micro-ondes! Ils vivent en équilibre et harmonie avec leur environnement. C’est évident qu’ils ne mangent pas de pommes, puisqu’il n’y en a sûrement pas là-bas, mais les aliments qui poussent dans leur coin doivent correspondre à ce dont ils ont besoin pour survivre.

Ils ont certainement développé leur ressenti et ressentent des choses que plusieurs d’entre nous ne ressentent plus depuis longtemps…Ils vivent ainsi depuis des siècles possiblement…

Pendant tout ce temps, le reste du monde s’affairait à posséder, régner, détruire, modifier, tuer, contrôler, gaspiller… et quoi d’autre encore? Tout cela dans le but d’être plus heureux! Car ne cherchons-nous pas tous cela, le bonheur? Nous sommes en 2011, mais le monde est bien plus vieux que cela… et donc depuis ce temps, nous nous croyons évolués avec nos technologies et nos modifications…

Il y aurait apparemment eu l’Atlantide bien avant tout cela, mais leurs ambitions les auraient tués. Et nous?

Nous nous réjouissons de nos médecines évoluées, mais nous oublions que nos créations détruisent bien plus qu’elles ne sauvent! Jamais le cancer ne fut aussi présent! Et que dire des dépressions et tous ces gens médicamentés parce que cette vie effrénée que la société nous fait miroiter nous épuise, et nous éloigne de nos origines. Combien de gens travaillent toute l’année à faire quelque chose qu’ils n’aiment pas, pour pouvoir pendant deux ou trois semaines par année prendre des vacances!!!!! Et là, je ne peux m’empêcher de penser à cette tribu…! Ils n’en ont pas besoin de vacances….!

Nous créons sans nous soucier de l’impact qu’aurons ces créations sur nous, notre environnement et les générations futures. À force de détourner les cours d’eau, modifier les berges, creuser, forer, extraire, couper… dans le but d’assouvir notre soif du plus gros, du plus grand, du plus rapide, du plus loin, et du plus beau, nous polluons et détruisons ce qui nous est le plus précieux! Nous avons réussi à créer des trous dans le ciel et à polluer l’espace de milliers de déchets!!!! Est-ce cela l’évolution?

Si bien qu’en 2011, les humains se battent encore pour le pouvoir et l’argent. Bien souvent,  ils ne savent même plus pourquoi ils tuent! Et nous créons des films à notre image, où la violence est omni présente… des jeux aussi! Jouer à tuer dès le plus jeune âge, et nous en venons à penser que cela est normal.

Et je reviens à ces gens qui vivent loin de tout cela en Amazonie…Oui, ça fait réfléchir!

Je sais que plusieurs d’entre nous souhaitent revenir à une vie plus naturelle, plus respectueuse, plus équilibrée et plus saine. Mais nous sommes allés si loin dans l’autodestruction qu’il est devenue pratiquement impossible de freiner le massacre. Notre planète souffre… cherche son souffle, et exprime sa souffrance. Et il est devenu difficile quand on a cette conscience de faire partie du tout, d’accepter de ne rien changer, et de simplement continuer à faire ce que tout le monde fait, en essayant de ne pas penser aux conséquences! Quand est-ce que les gens réagissent? Quand les conséquences commencent à survenir un peu partout, et qu’il y a des pertes. Comme cela est dommage!

Alors, soit la Terre s’en va à sa perte… soit celle-ci réagira afin de mettre un stop à tout cela. Et quand la Terre réagit, c’est impressionnant, nous le constatons de plus en plus! Je vois cela comme un nain qui battrait sans relâche une espèce de gros géant. Quand le géant décidera qu’il en a assez, le nain est mieux de courir vite car il ne fera pas le poids! Un éternuement de la Terre et ce sont des milliers de gens qui disparaissent!

Mais une fois toutes ces pertes… qu’arrivera-t-il?

Des prises de conscience… des changements… de nouvelles consciences….

C’est là où nous allons…

Je ne peux m’empêcher de penser à ces gens de la tribu Amazonienne qui voient passer un avion à plusieurs reprises dans le ciel! À quoi pensent-t-ils? Ils ne savent quoi penser probablement, ou bien tout comme nous, la peur de l’inconnu leur fait craindre cette chose volante sans âme! En vérité, nous sommes pour eux des extra-terrestres!!! Rien de moins! Imaginez cet indigène se retrouver soudainement dans votre salon ou votre bureau!!! C’est clair que pour lui, il est dans la totale science-fiction!!!

Et c’est ainsi que sur la Terre, une grosse majorité de gens craignent ces êtres qui viennent de l’espace, tout simplement parce que qu’ils ne les connaissent pas! L’inconnu! Pourtant je demeure persuadée que nous sommes bien plus dangereux pour les indigènes en Amazonie, que ne le seraient les mondes extérieurs pour nous!

Il y a longtemps que nous recevons leurs visites (les témoignages sont nombreux) et s’ils avaient été nocifs pour nous, ils l’auraient démontré depuis longtemps. Au contraire, je crois qu’ils nous aident et nous observent, afin que nous ne détruisions pas complètement notre planète, laquelle viendrait à son tour perturber le reste de l’Univers,  tout étant inter-relié. Je les perçois comme des gardiens d’enfants trop turbulents et indisciplinés!!! Et lorsque la Terre éternuera, ils seront là… pour nous aider à faire le ménage et retrouver un certain équilibre. Du moins pouvons-nous l’espérer…!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s